2 min de lecture Télévision

Anne-Sophie Lapix : ce qu'il faut retenir de son premier "20 Heures" sur France 2

DÉCRYPTAGE - La journaliste a présenté son premier JT de 20 heures lifté sur France 2 après 16 ans de règne de David Pujadas.

Anne-Sophie Lapix lors de son premier "20 Heures" sur France 2
Anne-Sophie Lapix lors de son premier "20 Heures" sur France 2 Crédit : Capture d'écran
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

France 2 jouait gros après avoir décidé de changer son présentateur vedette du 20 Heures, David Pujadas, et de lancer dans le grand bain Anne-Sophie Lapix. Ce 4 septembre, L'ancienne présentatrice de C à Vous inaugurait sa nouvelle fonction à l'un des postes les plus exposés du PAF.

Nouveau plateau, que France 2 avait en partie dévoilé en amont, nouveau générique et une Anne-Sophie Lapix fidèle à la grande professionnelle qui a relevé tous les défis qui lui ont été proposés dans sa carrière (Sept à huit, Dimanche + et C à Vous donc). Celui-ci est de taille, David Pujadas avait laissé le JT à un niveau historique, talonnant de très près TF1 voire passant devant certains soirs. La journaliste s'est appuyée sur une formule revue et modernisée pour réussir sa première, avant sans doute d'apporter une touche personnelle dans la manière de présenter. 

Une présentatrice qui bouge

Très vite, on distingue une réelle nouveauté, Anne-Sophie Lapix ne reste pas assise durant le 20 Heures. Sur son siège lors du lancement des sujets, elle se lève lors des décryptages avec les journaliste spécialisés. Étienne Leenhardt, spécialiste des questions internationales, a donc inauguré cette séquence lors de son décryptage de la crise internationale provoquée par les essais nucléaires en Corée du Nord. Une pratique que l'on retrouve sur les chaînes d'informations en continu mais aussi dans les JT de M6.

Un plateau au service d'une version dynamique

Anne-Sophie Lapix lance les sujets suivants en allant s'asseoir, avec aisance et naturel. France 2 avait annoncé un lifting, et il est réel sans que ce soit un ravalement total. 14 caméras en plateau pour de nouveaux plans et beaucoup de dynamisme dans la réalisation.

À lire aussi
Nicolas de Tavernost président du directoire du groupe M6 Télévision
Coronavirus : Nicolas de Tavernost propose la suspension de la publicité dans le secteur public

On voit ainsi désormais la présentatrice filmée de coté, découvrant aux téléspectateurs la journaliste en entier, assise sur son siège. L'espace est exploité "à 360 degrés", avec des espaces dédiés aux chroniques et aux décryptages. Les écrans géants servent à projeter des chiffres et des graphiques, ainsi que les illustrations des sujets à venir. Le reste du temps, une vue de Paris est derrière la présentatrice. 

Une Lapix sobre, au service de la formule

Le plateau de 300 mètres carré refait à neuf, modulable à souhait (la table s'ouvre) et aux couleurs claires, contribue à l'impression de mouvement, de dynamisme et donc de modernité de la messe de la télévision. La journaliste, habituée à présenter des magazines et des talks show, plus vivants et dynamiques qu'un journal télévisé, mène le tout avec une main de maître. Le ton est juste, les sujets s'enchaînent avec du rythme et Anne-Sophie Lapix conclut avec sobriété en saluant les équipes et annonçant la suite de la soirée. Premier examen réussi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France 2 Anne-Sophie Lapix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants