1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Angelina Jolie et Brad Pitt : révélations autour d'une enquête du FBI sur une altercation en 2016
4 min de lecture

Angelina Jolie et Brad Pitt : révélations autour d'une enquête du FBI sur une altercation en 2016

La presse américaine révèle que l'actrice était bien à l'origine d'une plainte anonyme liée à l'altercation violente avec son ex-mari dans un jet privé en 2016.

Angelina Jolie et Brad Pitt en 2015
Angelina Jolie et Brad Pitt en 2015
Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Le voile vient de se lever après des années de spéculations. D'après le magazine américain Puck, l'actrice Angelina Jolie était entrée en contact avec un agent du FBI il y a plusieurs années afin de dénoncer des violences qui auraient été commises par son ex-mari Brad Pitt. D'après la presse, Angelina Jolie aurait expliqué que l'acteur aurait agressé physiquement et verbalement ses enfants et elle alors qu'ils embarquaient dans un avion à destination de Nice. Selon les notes de l'agent fédéral, Brad Pitt aurait emmené Angelina Jolie à l'arrière de l'avion, l'aurait attrapé par les épaules avant de hurler : "Tu es en train de détruire cette putain de famille", frappant à 4 reprises le toit du jet privé. 

Angelina Jolie a aussi rapporté un autre incident, le même jour, à bord du même avion. Cette nouvelle altercation aurait entraîné des blessures au coude de l'actrice lorsqu'elle a empêché Brad Pitt de se diriger vers l'un de ses enfants qui s'était immiscé dans la dispute en prenant à partie son père. Elle expliquait aussi que Brad Pitt buvait à l'époque et qu'il lui aurait versé de la bière dessus. Les avocats de Brad Pitt ont toujours nié ces accusations. Angelina Jolie avait quant à elle verser au dossier des photos et les journaux intimes de certains de ses enfants. Six jours après, elle demandait le divorce.


L'agent du FBI qui a recueilli ce témoignage en a fait part à un procureur qui a conclu qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments pour intenter un procès contre Brad Pitt. Cette décision a motivé Angelina Jolie à déposer un dossier contre le FBI de façon anonyme, une démarche qui a intrigué des journalistes du site américain Politico à l'époque. Beaucoup, déjà à l'époque, suspectaient que cette Jane Doe (le nom que l'on donne aux personnes qui veulent garder leur identité secrète dans les procédures américaines) était l'actrice. Aujourd'hui, la presse en est certaine et a même recueilli une mise à jour de la plainte d'Angelina Jolie envoyée en août. 

Quel est l'intérêt de cette demande ?

D'après cette version amendée cet été, "Mme Doe [Angelina Jolie] recherchait depuis longtemps la confirmation de certaines informations qui lui ont été cachées afin d'offrir à ses enfants le meilleur soin et suivi psychologique possible, peut-on lire. Les informations conservées et non communiquées par le Département de la Justice et le FBI [relatif à l'enquête qu'elle avait enclenchée] contiennent des preuves de l'agression. Le fait de ne pas communiquer ces informations à Mme Doe, elle-même victime de violence, prévient et continue de prévenir les soins appropriés pour elle et ses enfants. Cette rétention d'information a amplifié la douleur de ses enfants causée par le système du droit de la famille qu'il subisse".

À écouter aussi

Selon la presse, les documents révélés ne permettront probablement pas à Angelina Jolie de relancer la plainte puisque les éléments contenus dans le dossier du FBI ne seraient pas vraiment nouveaux. “Angelina et ses avocats essayent depuis longtemps de trouver de nouveaux éléments. C'est pour le spectacle, indiquait une source proche de Brad Pitt au journal Page Six. Le dossier contient seulement toutes les pièces qu'elle a fait parvenir il y a 5 ans et demai. Il n'y a rien de nouveau".

En 2016, la rumeur voulait déjà que Brad Pitt ait été concerné par des enquêtes pour violence domestique par le FBI et les services de protection de l'enfance de Los Angeles. L'un des enfants du couple, Maddox, alors âgé de 15 ans, serait intervenu entre les deux parents pendant une dispute dans cet avion. Brad Pitt avait alors nié avoir frappé son fils et a expliqué avoir simplement posé sa main sur lui, sans violence, car la dispute devenait hors de contrôle entre les anciens époux. Brad Pitt n'a pas été inquiété par la justice à cette époque non plus. Brad Pitt a reconnu dans plusieurs interviews qu'il avait un problème avec l'alcool à cette période mais qu'il ne buvait plus depuis. "J'ai retrouvé mes sensations dans les doigts", racontait-il au magazine GQ

La question épineuse de la garde

Les deux stars, qui ont six enfants et étaient autrefois le couple le plus en vue d'Hollywood, ont demandé le divorce en 2016 et s'affrontent depuis par avocats interposés. En mai 2021, le juge désigné pour statuer sur leur séparation avait octroyé à Brad Pitt la garde partagée de leurs enfants. Ce magistrat, à la retraite, officiait dans un cadre privé et non dans un tribunal. Une cour d'appel de Californie a jugé qu'il avait bénéficié financièrement d'un travail distinct avec les avocats de Brad Pitt sans en faire état, donnant raison à Angelina Jolie qui estimait qu'il devait être disqualifié.

Cette décision marquait un retour à la case départ pour l'affaire, qui devra recommencer devant un nouveau juge. En 2018, Angelina Jolie et Brad Pitt avaient conclu un accord à l'amiable sur la garde de leurs enfants, qui semble avoir été défait depuis. Ses termes n'avaient pas été rendus publics, mais, selon les médias américains, Brad Pitt cherchait à obtenir une garde partagée, tandis qu'Angelina Jolie souhaitait une garde exclusive.

Des plaintes par ricochets

En février 2022, Brad Pitt a attaqué, au civil, son ex-femme Angelina Jolie pour la vente de ses parts dans le domaine viticole qu'ils possèdent encore dans le sud de la France : le "Miraval Côtes de Provence". L'ancien couple s'était associé depuis 2011 à une famille de vignerons français, afin de produire du vin dans un château de la commune de Val. Un domaine de 500 hectares, dont cinquante de vignes. Leur choix avait été évident, puisque les deux stars s'y étaient mariés en 2014.

Le 17 février, Brad Pitt a déposé une plainte devant un tribunal californien attestant qu'ils "étaient d'accord pour ne jamais vendre leurs intérêts respectifs dans le domaine (viticole, ndr) sans le consentement de l'un ou l'autre". En effet, en octobre dernier, l'actrice américaine a vendu ses actions à un fabricant luxembourgeois de spiritueux. Une entreprise contrôlée "par l'oligarque russe Iouri Shefler", précise la plainte.

Le couple avait payé en 2008 "environ 25 millions euros" pour le domaine viticole, Brad Pitt apportant 60% et Angelina Jolie 40%. Depuis l'arrivée du vigneron Marc Perrin en 2011, le chiffre d'affaires est passé de trois millions de dollars en 2013 à plus de 50 millions de dollars en 2021.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/