1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Affaire Pierre Ménès : Marie Portolano ne veut "pas réduire le combat à un seul homme"
1 min de lecture

Affaire Pierre Ménès : Marie Portolano ne veut "pas réduire le combat à un seul homme"

La journaliste Marie Portolano a réagi ce vendredi à la polémique autour de Pierre Ménès à la suite de la diffusion de son documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste".

Photo de la journaliste de Canal Plus Marie Portolano pendant l’émission « Canal Football Club » le 27 mars 2016 à Paris.
Photo de la journaliste de Canal Plus Marie Portolano pendant l’émission « Canal Football Club » le 27 mars 2016 à Paris.
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Camille Guesdon

"C'est le système qu'on doit combattre". La journaliste Marie Portolano a réagi ce vendredi à la polémique autour de Pierre Ménès. Après la diffusion du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, réalisé par Marie Portolano ainsi que Guillaume Priou, dimanche 21 mars, des accusations d'agressions sexuelles à l'encontre de Pierre Ménès sont remontées à la surface. Pour rappel, le documentaire aborde la question du sexisme dans le journalisme sportif. 

Mais il a été reproché à Canal + d'avoir supprimé des passages de la version finale selon les informations du média Les Jours. La chaîne est accusée de protéger son chroniqueur vedette Pierre Ménès. En effet, dans le documentaire, des passages où il agresse sexuellement des femmes ont été supprimés. Mais le groupe télévisuel a assuré auprès de Télérama qu'il s'agissait simplement un choix éditorial.

Face à la polémique, la journaliste Marie Portolano s'est exprimée sur Twitter ce vendredi 26 mars : "Le but de ce documentaire était de mettre un terme à des (dys)fonctionnements et d'éveiller une certaine conscience collective. Or nous sommes en train de réduire ce combat et cette parole à un seul homme", a-t-elle déploré, évoquant sans le nommer le cas Ménès. 

Le jour de la diffusion du documentaire, les réactions ont fusé sur Twitter concernant le chroniqueur du Canal Football Club. La journaliste avait alors rappelé que "l'essentiel c'est la parole des femmes qui a été intégralement respectée par Canal +".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/