1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Pierre Ménès accusé de sexisme : cette autre scène censurée du documentaire Canal+
2 min de lecture

Pierre Ménès accusé de sexisme : cette autre scène censurée du documentaire Canal+

Le site d'information "Les Jours" publie jeudi 25 mars une nouvelle scène censurée du documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste". On y voit Pierre Ménès confronté aux accusations de violences sexuelles de la journaliste Isabelle Moreau.

Pierre Ménès au Parc des Princes en septembre 2019.
Pierre Ménès au Parc des Princes en septembre 2019.
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Marie Zafimehy

Sur le plateau du Canal Football Club, Pierre Ménès se lève et embrasse sa consœur Isabelle Moreau sur la bouche devant les caméras. Une scène qualifiée d'agression sexuelle à laquelle les deux protagonistes ont été invités à réagir dans le documentaire Je ne suis pas une salope, je suis journaliste réalisé par Marie Portolano et diffusé dimanche 21 mars sur Canal+. Problème : leurs interviews ont été volontairement retirées du rendu final... avant que le site d'information Les Jours ne mettent la main dessus.

"Quelle crédibilité à une femme qu'on peut embrasser comme ça ?" s'interroge Isabelle Moreau dans l'extrait censuré. "Le résultat est cruel (...) Je ne pensais pas que de la revoir ça me ferait ça, je trouve que c'est mettre à terre des années de boulot." 

Dans le documentaire d'une heure et demie, Marie Portolano interroge plusieurs de ses consœurs sur le sexisme qui règne dans les services sport des rédactions. Et depuis sa diffusion, des voix s'élèvent pour dénoncer le comportement du journaliste phare de la chaîne - et l'auteur du baiser imposé - Pierre Ménès.

C'est pas un smack qui va te salir non plus, faut se calmer

Pierre Ménès

Déjà accusée d'avoir censuré le documentaire pour protéger son journaliste, Canal+ a voulu jouer la transparence en diffusant sur C8 (chaîne appartenant au groupe) une autre scène où Pierre Ménès réagit à des faits similaires commis cette fois sur la réalisatrice du documentaire elle-même, Marie Portolano. Il apparaît qu'après les révélations des Jours, la chaîne était alors loin d'avoir été complètement honnête avec le public.

À lire aussi

Dans la scène révélée par le site d'information, Pierre Ménès accuse Isabelle Moreau de ne jamais avoir manifesté son mécontentement à la suite de son baiser. "Elle ne m'en a jamais parlé", assure-t-il. Une information confirmée par la principale intéressée qui explique ne pas s'être sentie à l'aise pour réagir. "C'est ça qui est terrible, j'ai joué le jeu parce que je ne voulais pas casser l'ambiance de l'émission", réagit-elle.

Des dénonciations que Pierre Ménès jugent hors de propos, influencées selon lui par le mouvement #MeToo. "C'est la société qui lui dicte ce qu'elle dit là (...) C'est pas un smack qui va te salir non plus, faut se calmer !" s'indigne-t-il. "Je ne comprends pas qu'on juge un truc d'il y a dix ans à l'aune de ce que te dicte la société d'aujourd'hui je trouve ça malhonnête."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/