1 min de lecture Médias

Affaire Matzneff : Vanessa Springora se dit "abasourdie" par la polémique

L'auteure explique ne pas comprendre le scandale actuel alors que "tout était à disposition" dans les livres de Gabriel Matzneff.

L'auteure Vanessa Springora.
L'auteure Vanessa Springora. Crédit : Éditions Grasset
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

L'affaire Gabriel Matzneff continue de secouer le monde littéraire et médiatique français depuis la publication du livre de Vanessa Springora, dans lequel elle raconte l'emprise qu'avait eu sur elle l'écrivain durant son adolescence, alors qu'il avait avec elle des relations qu'il qualifie d'amoureuses. 

Mardi 7 janvier, la maison d'édition Gallimard a indiqué l'interruption de la commercialisation du journal de Gabriel Matzneff. Dans la soirée, c'est Vanessa Springora qui a pris la parole à la télévision. 

Invitée de Quotidien, elle a ainsi indiqué être "complètement abasourdie, sonnée et même soufflée" par la polémique. "Je n'ai rien révélé dans mon livre, je n'ai fait que raconter mon histoire. Tout était à disposition dans ses livres", a-t-elle expliqué sur TMC.  C'est d'ailleurs dans l'un des livres de Gabriel Matzneff que Vanessa Springora a trouvé le moyen de sortir du joug de son aîné. 

Alors qu'il lui aurait interdit de lire ses œuvres, la jeune fille de 15 ans dit avoir bravé l'injonction et lu un jour Les moins de seize ans, l'un des romans dans lesquels Gabriel Matzneff raconte ses relations sexuelles avec des adolescents. "Cela a été un bouleversement total. J'ai pris conscience que la personne dont j'étais amoureuse était malade, pathologiquement malade", confie l'auteure de Le Consentement, déjà en rupture de stock.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Polémique Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants