1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi avons-nous plus envie de faire pipi lorsqu'on se baigne ?
2 min de lecture

Pourquoi avons-nous plus envie de faire pipi lorsqu'on se baigne ?

ÉCLAIRAGE - Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous aviez plus envie d'aller au petit coin lors de votre baignade, voici la réponse.

Des enfants s'amusent dans une piscine (illustration)
Des enfants s'amusent dans une piscine (illustration)
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Pourquoi a-t-on souvent envie de faire pipi quand on se baigne ?
02:04
Cyprien Cini - édité par Antoine Bchini

Alors ça, à moi, ça ne m'arrive évidemment jamais à vous non plus d'ailleurs, j'en suis sûr. Jamais de pipi dans l'eau. Et pourtant, eh bien, c'est un mécanisme tout ce qu'il y a de plus naturel et de plus normal. En fait, avoir envie de se vider la vessie quand on se baigne, c'est une évidence. Et ça devient limite incontrôlable pour les nageurs professionnels comme pour le multiple médaillé olympique Michael Phelps, qui le reconnaissait volontiers.


Ce besoin irrépressible est dû à notre condition de mammifères, car l'Homme est un mammifère et son corps se doit de rester à une température constante de 37 degrés. Or, quand on se baigne généralement, la température de l'eau est plus froide que ses 37 degrés. Donc, pour maintenir notre corps à bonne température, l'organisme travaille. Arrive alors la chair de poule, les frissons et le sang se met à affluer en priorité vers nos organes vitaux : le cerveau, le cœur, les intestins.

Et c'est là le nœud du problème les reins. Les reins sont alors sur sollicités, ce qui a pour conséquence d'augmenter ce que les spécialistes appellent la diurèse. Oui, c'est le nom compliqué pour dire l'envie de faire pipi, car c'est ça la réaction physiologique.

Une envie qui devient un réflexe

Mais le problème, c'est que cette réaction presque animale qui nous arrive dès nos premières baignades va ensuite, au fil du temps, conditionner notre cerveau et en faire un réflexe pavlovien. La baignade s'associe inconsciemment à l'envie de faire pipi. Donc, même avant d'avoir froid, avant même que tout le processus physiologique se mette en place, il y a bien l'envie irrépressible. Les coupables s'abattent sur notre vessie.

À lire aussi

Cet aspect du conditionnement du cerveau est le même que celui qui vous pousse à aller aux toilettes quand vous entendez de l'eau couler, par exemple, ou que vous entendez une chasse d'eau, ou même pour certains d'entre vous, dès que vous passez le seuil de votre porte. 

Après, dans le fonctionnement de notre cerveau, il y a aussi des freins qui permettent tout de même d'un peu contrôler cette envie. Inconsciemment là aussi, il se base sur le contexte pour contrôler la vessie. Y a-t-il des toilettes à proximité ? Un cercle rouge va-t-il vraiment se former autour de moi si je me soulage dans la piscine ? Tout cela, il le prend en compte naturellement pour vous aider à vous retenir. Preuve, finalement, que les choses ne sont pas si mal faites.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/