1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Mac Lesggy explique ce qui provoque les crises d'adolescence
2 min de lecture

Mac Lesggy explique ce qui provoque les crises d'adolescence

Ces comportements, qui peuvent parfois agacer les parents, s'expliquent aisément par le développement du cerveau au cours de l'adolescence.

Un adolescent qui dort (illustration)
Un adolescent qui dort (illustration)
Crédit : iStock
Mac Lesggy explique ce qui provoque les crises d'adolescence
00:03:24
Mac Lesggy

Les parents ont parfois du mal à supporter les crises et comportements des adolescents. Les neurosciences apportent aujourd'hui des réponses claires sur ce changement profond qu'observent tous les parents lorsque leur progéniture passe du stade d'enfant gentil, souriant et ouvert à celui d'adolescent impulsif, irrationnel, parfois agressif et adepte des conduites à risques.

Cet état est normal, il est transitoire et il s'explique très bien par le développement du cerveau entre 12 et 25 ans. Le cerveau d'un adolescent n'est pas le même que celui d'un adulte. À la naissance, le cerveau possède déjà les 100 milliards de neurones qui servent toute la vie, mais celles-ci sont peu connectées entre elles. Jusqu'à la maturité, le développement du cerveau est un gigantesque travail de connexion.

C'est ainsi que les zones motrices, de la réflexion ou des émotions deviennent de plus en plus opérationnelles et performantes en fonction des apprentissages de l'enfant et des changements auxquels il est confronté. À l'adolescence, ces zones continuent à se développer, mais pas toutes à la même vitesse. Les scientifiques ont remarqué qu'une zone spécifique arrive à maturité avec les autres : l'amygdale.

Des réactions émotionnelles

L'amygdale est le siège de nos émotions les plus basiques : peur, joie, instinct de survie. C'est ce qui nous fait réagir, par exemple, en une fraction de seconde à un stress

À lire aussi

Chez les adolescents, cette zone est parfaitement opérationnelle. Ce n'est le cas d'une autre région extrêmement importante dans le fonctionnement de notre cerveau : le cortex préfrontal. Comme son nom l'indique, la zone du cerveau située juste derrière notre front. C'est là que se trouvent les neurones et connexion responsables de ce qu'on appelle communément notre intelligence : le raisonnement logique, la prise de décision, le sang-froid.

Chez les adultes, ces deux régions dialoguent et travaillent de concert. Les réactions immédiates de l'amygdale sont tempérées par les analyses du cortex préfrontal. On réagit toujours avec un mélange d'émotion et de raison, et chez les adultes, la raison prend le plus souvent le pas. C'est l'inverse chez les adolescents. C'est pourquoi leur comportement est plus émotionnel et réactif que réfléchit et logique.

Rester à l'écoute

Les adolescents ont d'ailleurs souvent du mal à expliquer leur comportement a posteriori. Lorsqu'ils ont agi, ils ne l'ont pas fait en fonction de ce qu'ils pensaient mais de ce qu'ils ont ressenti. Cela dure jusqu'au moment où toutes les zones arrivent à maturité, ce qui n'arrive parfois qu'à 25 ans chez certains.

Les parents ne doivent pas baisser les bras. Lorsqu'ils discutent des conséquences des comportements, ils aident les adolescents à développer les connexions entre les centres des émotions et de la raison. Il faut surtout rester ouvert et à l'écoute plutôt que de blâmer systématiquement, ce qui peut conduire les adolescents à fermer les écoutilles et à s'isoler. l'amygdale des adolescents n'est pas du tout réceptive aux remontrances de parents.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bi