1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Lafayette : pourquoi a-t-il une postérité mitigée en France ?
2 min de lecture

Lafayette : pourquoi a-t-il une postérité mitigée en France ?

Lafayette a traversé un océan et bien des régimes au cours d’une vie bien remplie.

La statue de Lafayette à Washington DC
La statue de Lafayette à Washington DC
Crédit : TIM SLOAN / AFP
Lafayette ou comment être un communicant révolutionnaire
00:38:20
Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Lorànt Deutsch - édité par Capucine Trollion

Lafayette, c’est bien sûr un héros de la guerre d’Indépendance américaine dans la décennie qui précède la Révolution française, mais pas seulement. Lafayette a traversé un océan et bien des régimes au cours d’une vie bien remplie. Voilà un homme dont le nom est inscrit dans la lumière, mais dont la vie laisse quelques zones d’ombre.
Révolution, Directoire, Empire, Restauration, Révolution encore… Les régimes se suivent et ne se ressemblent pas. Mais Lafayette, lui, est toujours là sur la grande scène de l’Histoire, jusqu’à sa mort, quatre ans après l’avènement de Louis-Philippe, le 20 mai 1834. Le Héros des Deux Monde a rejoint l’au-delà et sa postérité en France connaîtra des hauts et des bas. 

Lafayette laisse un souvenir mitigé aux grands témoins des événements de son temps, à l’instar de Chateaubriand qui voit en lui un personnage contradictoire et monomaniaque : "Royaliste, il renversa en 1789 une royauté de huit siècles ; républicain, il créa en 1830 la royauté des barricades : il s'en est allé donnant à Philippe la couronne qu'il avait enlevée à Louis XVI […] Dans le Nouveau Monde, M. de La Fayette a contribué à la formation d'une société nouvelle ; dans le monde ancien, à la destruction d'une vieille société : la liberté l'invoque à Washington, l'anarchie à Paris".

Mais, il est célébré aux États-Unis

Et c’est bel et bien aux États-Unis que Lafayette laisse le meilleur souvenir où plus de 600 lieux s'appellent Lafayette. En pleine Première Guerre mondiale, des officiers américains s’étaient rendus sur sa tombe parisienne en prononçant cette phrase "Lafayette, nous voilà !" Il s’agit de Charles Egbert Stanton, colonel de l’Armée des États-Unis et aide de camp du Général John Pershing, commandant en chef du corps expéditionnaire de près de deux millions de soldats américains venus prêter main forte à la France, en pleine Première Guerre mondiale.

Ce que vous ne savez peut-être pas encore, c’est ce qu’un an avant, en 1916, une unité d’aviateurs volontaires américains est venue porter secours à la France, avant même que les États-Unis n’entrent en guerre. Ces volontaires ont pris tout naturellement le nom d’"Escadrille Lafayette" en souvenir de celui qui, en 1776, avait bravé l’interdiction de son roi pour porter secours, le premier, aux "insurgents", c’est ainsi que l’on appelle les colons américains qui se soulèvent contre la tutelle de l’Angleterre.

À lire aussi

En 2002, Lafayette est élevé à titre posthume au rang de citoyen d'honneur des États-Unis d'Amérique, un privilège exceptionnel qui n'a été décerné jusqu'ici que huit fois, dont à Churchill ou à Mère Teresa. Et parmi ses huit, il y un frenchy, notre Lafayette, qui prouve, comme le dit l’Évangile, que "Nul n’est prophète en son pays".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/