1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. États-Unis : il rend l'épée qu'il a volée sur une statue 40 ans plus tard
1 min de lecture

États-Unis : il rend l'épée qu'il a volée sur une statue 40 ans plus tard

VU DANS LA PRESSE - Un Américain, qui avait volé l'épée d'une statue de général de la guerre d'Indépendance en 1980, vient de rendre l'objet de son larcin.

Une statue (illustration).
Une statue (illustration).
Crédit : AFP
Pierre Griner
Journaliste

Si certains se remettent vite de leurs erreurs de jeunesse, d'autres restent en prises avec leurs remords pendant de longues années. C'est ce qui est arrivé à cet Américain, qui a ruminé sa faute pendant 40 ans avant de finalement tenter de la réparer. 

Comme le rapporte Ouest-France, la ville de Westfield, dans l'État du Massachusetts aux États-Unis, a ainsi pu retrouver l'épée d'une d'une de ses statues, volée en 1980. La statue en question est un monument historique érigé en 1919 à l'effigie de William Shepard (1737-1817), un général de la guerre d'Indépendance américaine, proche ami du premier président des États-Unis George Washington et élu au Congrès à plusieurs reprises.

Le général, qui trône au milieu d'un parc, est en bronze, comme son épée. En 1980, l'arme est subtilisée par un inconnu, et la statue restera orpheline d'elle pendant près de 40 ans, jusqu'à ce que la responsable du patrimoine à la mairie de Westfield, Cindy Gaylord, reçoive début décembre un appel anonyme proposant de rétribuer "un objet historique" appartenant à la ville.

Une blague d'étudiants

L'homme, qui a tenu à rendre l'épée en personne, était visiblement très ému, d'après Cindy Gaylord. À l'époque étudiant, il avait dérobé l'épée de la statue dans le cadre d'une banale blague avec ses camarades de l'époque, avant de la rapporter dans sa maison familiale de Boston, selon CNN.

À lire aussi

Rongé par les remords, cet ancien militaire, qui a servi quatre années sous les drapeaux, "avait vraiment honte d'avoir fait cela à un autre vétéran". La municipalité a accepté le retour de l'épée, le voleur repenti a tenu à garder l'anonymat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/