2 min de lecture César

VIDÉO - César 2017 : le coup de gueule subversif de François Ruffin

Sacré pour le César du meilleur documentaire avec son film "Merci Patron", François Ruffin a prononcé un discours très engagé sur la scène de la salle Pleyel.

Les César 2017 Cérémonie des César Vincent Perrot & Stéphane Boudsocq
>
Le discours engagé de François Ruffin pour "Merci Patron", César du Meilleur film documentaire Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Durée : | La page de l'émission
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Voilà un discours qui a une résonance toute particulière à deux mois de la présidentielle. Lors de la 42e cérémonie des César, organisée vendredi 24 février à la salle Pleyel à Paris, Merci Patron ! s'est imposé dans la catégorie du meilleur film documentaire. Appelé sur la scène pour recevoir sa récompense, François Ruffin a fait sensation en lâchant, en guise de remerciements, un remarqué coup de gueule sur les délocalisations économiques qui détruisent des milliers d'emplois par an en France, le sujet même de son oeuvre.

"Au moment où je vous parle, c'est une usine d'Amiens de Whirlpool qui subit la même histoire", a-t-il commencé, en comparaison à son film qui évoque la perte d'emplois chez un sous-traitant du groupe LVMH de Bernard Arnault. "Ça fait maintenant trente ans que ça dure dans l’ameublement, le textile, la chimie, la métallurgie", s'est-il agacé, en constatant que "ça dure parce que ce sont des ouvriers qui sont touché et donc qu'on en a rien à foutre".

Un t-shirt Bolloré

Pour François Ruffin, la mobilisation médiatique, politique et de l'opinion public ne serait pas la même si le dumping social touchait "les journalistes" ou "les députés". "Quand on touche à l'avantage fiscal des journalistes, il y a des tribunes dans les journaux", s'est-il indigné. "Imaginez qu'on dise demain qu'il faut délocaliser l'hémicycle à Varsovie. Il y aurait immédiatement des débats et des projets de loi", a-t-il ajouté, déplorant qu'il n'y ait aucune mesure de prise pour ces salariés.

À lire aussi
La comédienne Blanche Gardin Cinéma
César 2018 : "Blanche Gardin, notre César de la soirée", salue Isabelle Morini-Bosc

Puis en déclarant qu'il existe en France "des sans-dents mais surtout des dirigeants sans cran", François Ruffin a fait référence à François Hollande pour mieux l'apostropher dans la foulée, en l'exhortant sans détour à se "sortir de l'impuissance", combattre "la finance" et se "bouger le cul". Le tout devant une assistance dans laquelle se trouvaient les ministres Bruno Le Roux et Audrey Azoulay, ainsi que la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.

La diatribe du fondateur du journal Fakir ne se traduisait pas seulement dans ses mots, mais aussi sur son t-shirt blanc à l'effigie de Vincent Bolloré et portant la mention "I love Vincent". Un pied de nez qui aura donc eu lieu en direct sur Canal +, diffuseur de la cérémonie et propriété du richissime et contesté homme d'affaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
César Vidéo Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787413197
VIDÉO - César 2017 : le coup de gueule subversif de François Ruffin
VIDÉO - César 2017 : le coup de gueule subversif de François Ruffin
Sacré pour le César du meilleur documentaire avec son film "Merci Patron", François Ruffin a prononcé un discours très engagé sur la scène de la salle Pleyel.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/video-cesar-2017-le-coup-de-gueule-subversif-de-francois-ruffin-7787413197
2017-02-24 22:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UeN9VFuxbUo9WaCt8hyijg/330v220-2/online/image/2017/0224/7787413295_francois-ruffin-lors-de-la-ceremonie-des-cesar-le-24-fevrier-2017.jpg