2 min de lecture Séries

"True Detective" saison 3 : retour aux sources gagnant

Après une deuxième saison qui manquait de souffle, la série américaine retrouve avec succès l'atmosphère vénéneuse de ses débuts.

>
"True Detective, saison 3, Bande Annonce VOSTFR Crédit Image : HBO |
Cécile Antoine-Meyzonnade et AFP

True Detective revient. Comme les deux saisons précédentes de cette série criminelle d'anthologie, au programme, les changements sont partout : acteurs, décors et intrigue. Elle est diffusée à partir de dimanche 13 janvier 2019 sur HBO aux États-Unis et dès le lendemain, lundi 14 janvier 2019 sur OCS en France. 

Après la Louisiane rurale et appauvrie de la première saison, puis les entrailles nauséabondes du pouvoir en Californie, thème de la deuxième, la série retourne à l'atmosphère de ses débuts, en s'installant dans les paysages sauvages des monts Ozarks, dans l'Arkansas. Un choix aucunement dû au hasard : c'est dans cet État que le créateur de True Detective, Nic Pizzolatto, voulait initialement filmer la première saison pour laquelle les bayous de Louisiane avaient été préférés en raison d'incitations fiscales. 

Exit donc les autoroutes urbaines de Los Angeles et retour dans l'Amérique profonde, et en particulier celle du Sud des États-Unis où les habitants parlent avec un accent prononcé et où le temps semble s'écouler plus lentement. On se souvient évidemment de l'accent traînant des deux acolytes, Rust Cohle et Martin Hart, joués respectivement par Matthew McConaughey et Woody Harrelson dans la première saison. 

À lire aussi
Michel Houellebecq, le 5 novembre 2014 à Paris. (archives) séries
"Soumission" de Michel Houellebecq sera adapté en série

Cette fois-ci, Mahershala Ali, récompensé par un Oscar du "Meilleur second rôle" en 2017 pour Moonlight, puis un Golden Globe cette année dans la même catégorie pour Green Book, joue le rôle titre du détective de police Wayne Hays qu'il interprète avec sobriété. Il fait équipe avec Stephen Dorff, vu dans le Blade de 1998 et Somewhere de Sofia Coppola. Le scénario comme le mode narratif de ces huit épisodes inédits d'une heure se rapprochent de ceux de la première saison : des policiers doivent reprendre des enquêtes sur des meurtres d'enfants, à grands coups de flash-back jusque dans les années 1980. Un univers loin de l'intrigue plus tortueuse et des décors moins inspirés de la saison 2 avec Colin Farrell et Rachel Mcadams.

Rachel Mcadams et Colin Farrell dans la saison 2 de "True Detective"
Rachel Mcadams et Colin Farrell dans la saison 2 de "True Detective" Crédit : HBO

Et dès le premier épisode, les similitudes avec la première saison se confirment, notamment lorsque Hays tombe sur des sortes de poupées vaudou dans la forêt, rappelant les sculptures en bois qui hantaient les débuts de la série et contribuaient à lui donner une atmosphère presque surnaturelle. La religion fait également son retour, notamment à travers des allusions au diable. 

Au-delà des changements de cap d'une saison à l'autre, la série garde toutefois sa cohérence. Avec notamment des génériques léchés et hypnotiques, et une part écrasante donnée aux personnages masculins qui ont fait dire à plusieurs critiques que la série était une réflexion sur la masculinité et ses failles. Un sujet d'ailleurs abordé de front dans cette saison 3, par le biais d'une scène d'explication entre Hays (Mahershala Ali) et sa femme, jouée par Carmen Ejogo (Les Animaux Fantastiques).

Mahershala Ali et Carmen Ejogo, mari et femme dans la saison 3 de "True Detective"
Mahershala Ali et Carmen Ejogo, mari et femme dans la saison 3 de "True Detective" Crédit : HBO

La première saison de True Detective, centrée sur des meurtres en série dans une Louisiane rurale en déclin, explorait des sujets comme la prostitution et la religion, fond captivant sur lequel se déroulait une enquête policière offrant des rebondissements savamment dosés. 
Mais le soufflé était en grande partie retombé avec la deuxième saison, diffusée en 2015, dont l'histoire n'était pas à la hauteur des attentes créées par le succès de la première, même si elle avait été un succès d'audience pour HBO. Malgré un casting "bankable", avec Colin Farrell et Rachel McAdams en tête d'affiche, elle s'enlisait dans les détours d'une intrigue dominée par les arcanes de la politique, de la police et du monde des affaires au cœur d'une Californie rongée par la corruption. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries HBO Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796224659
"True Detective" saison 3 : retour aux sources gagnant
"True Detective" saison 3 : retour aux sources gagnant
Après une deuxième saison qui manquait de souffle, la série américaine retrouve avec succès l'atmosphère vénéneuse de ses débuts.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/true-detective-saison-3-retour-aux-sources-gagnant-7796224659
2019-01-14 16:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/btQYdrEk1MxBM4gdhNZJEw/330v220-2/online/image/2019/0114/7796224793_mahershala-ali-gauche-et-stephen-dorff-dans-la-saison-3-de-true-detective.jpg