3 min de lecture Cinéma

"The Circle" : un film à la "Black Mirror" sur les dangers des réseaux sociaux

NOUS L'AVONS VU - En salles le 12 juillet, le long-métrage voit Emma Watson évoluer dans une entreprise américaine de la Silicon Valley repoussant les limites des libertés individuelles.

Emma Watson tient le premier rôle dans "The Circle"
Emma Watson tient le premier rôle dans "The Circle" Crédit : Universum Film
Manon Bricard
Manon Bricard
Journaliste

"Savoir, c'est bien. Tout savoir, c'est mieux." C'est sur ce postulat que repose The Circle, en salles dès le mercredi 12 juillet. Adapté du roman de Dave Eggers, ce thriller technologique plonge le spectateur dans le futur et dans l'univers des réseaux sociaux, abordant au passage de nombreuses problématiques dans l'air du temps : devons-nous vivre dans un monde où la transparence totale règne ? Sommes nous capable de résister à un monde totalement connecté ?

Pour parler de liberté individuelles et des dangers des réseaux sociaux, le réalisateur James Ponsoldt décide de suivre le quotidien d'une entreprise de la Silicon Valley qui a développé un réseau social révolutionnaire, TruYou. Emma Watson y interprète Mae, une jeune femme engagée dans une grande entreprise de nouvelles technologies et de réseaux sociaux, The Circle.

La protagoniste va peu à peu gravir les échelons, jusqu'à participer à une expérience révolutionnaire : elle consent à exposer sa vie entière sur le réseau social, repoussant les limites de la liberté individuelle. Très vite, ses actions dans cette entreprise vont impacter à la fois ses proches, mais aussi la société entière.

À lire aussi
Alexandra Lamy présidera le jury de la 22e édition du festival international du film de comédie Cinéma
DIAPORAMA - Festival de l'Alpe d'Huez 2019 : découvrez les membres du jury
>
The Circle Trailer (HD) (English & French Subtitles)

Un futur qui n'a jamais semblé aussi proche

Caméras de surveillances qui filment les moindres faits et gestes, des live quotidiens que chacun peut observer et commenter, des données stockées qui peuvent devenir publiques à n’importe quel moment… The Circle propose une vision cauchemardesque mais bien réelle de ce que notre obsession numérique peut faire de nous.

On ressent désormais le besoin compulsif de tout partager, de s’exprimer, de montrer et surtout de savoir. Le spectateur se retrouve tel un voyeur à observer cette plongée exacerbée dans le tout connecté, sans pouvoir réagir. Le futur dépeint ne semble jamais trop lointain. Pire, ce qui s’y passe pourrait se dérouler ici et maintenant.

Jusqu'où peut-on aller pour changer le monde ?

L’intrigue de The Circle met du temps avant de se mettre en place. Mais dès que le propos du film commence à être esquissé, James Ponsoldt montre qu’il sait mener sa réflexion et frapper les esprits. Ce ne sont pas les nouvelles technologies qui sont critiquées, mais l’usage que l'on en fait.

Le long-métrage présente Internet comme une belle création, source possible d'enrichissement personnel et de découvertes. Mais lorsque Mae et ses collègues l'utilisent pour enregistrer la vie de chacun et dévoiler leurs données privées, ils en font un outil de surveillance incontrôlable et terrifiant.

Tom Hanks interprète l'énigmatique CEO de The Circle
Tom Hanks interprète l'énigmatique CEO de The Circle Crédit : Sony Pictures Releasing GmbH

Cette chute dans le cauchemar technologique n'est pourtant pas le fruit de personnes souhaitant limiter les libertés individuelles par pur plaisir. Au contraire, les protagonistes veulent sincèrement changer le monde. Ce sont de véritables visionnaires persuadés que pour développer la démocratie et favoriser les bons comportements, il faut surveiller massivement chaque citoyen. Les scénaristes lancent ainsi un avertissement implacable : de bonnes intentions ne nous préviennent pas de mauvaises actions


Pour autant, on peut se retrouver circonspect face aux choix de certains personnages. Il est regrettable que les personnages incarnés par John BoyegaKaren Gillan ou même Tom Hanks soient davantage des spectateurs que des acteurs de l'histoire qui se joue devant leurs yeux. Comme s'ils étaient engloutis par le réseau social ou qu'ils se résignaient à ce futur terrifiant.

Le numérique, la nouvelle dystopie qui inspire les cinéastes

The Circle s'inscrit ainsi dans la veine des nombreuses dystopies numériques, fascinées par notre rapport obsessionnel à la technologie. Depuis 2011, la série Black Mirror angoisse les téléspectateurs en décrivant les dérives (souvent mortelles) d'Internet, de la réalité virtuelle ou des réseaux sociaux.

Le film Disconnect suit lui aussi cette tendance, dévoilant un environnement où la technologie prend beaucoup trop d'ampleur dans la vie des gens, les éloignant les uns des autres.

Mae découvre pour la première fois The Circle
Mae découvre pour la première fois The Circle Crédit : Universum Film

Au cinéma, 8th Wonderland, Nerve, Adoration et Chatroom ont eux aussi analysé les risques d'un mauvais usage du numérique. Avec son dernier film, James Ponsoldt lance lui aussi un signal d'alarme à ses spectateurs. Mais peut-être qu'en réalité, il est déjà trop tard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Emma Watson
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789146238
"The Circle" : un film à la "Black Mirror" sur les dangers des réseaux sociaux
"The Circle" : un film à la "Black Mirror" sur les dangers des réseaux sociaux
NOUS L'AVONS VU - En salles le 12 juillet, le long-métrage voit Emma Watson évoluer dans une entreprise américaine de la Silicon Valley repoussant les limites des libertés individuelles.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/the-circle-un-film-a-la-black-mirror-sur-les-dangers-des-reseaux-sociaux-7789146238
2017-07-12 10:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/G2bmOkMvWbV1tuLwXH1QTg/330v220-2/online/image/2017/0710/7789283729_emma-watson-tient-le-premier-role-dans-the-circle.jpg