1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Star Wars 8" : costumes, décors... 11 plans esthétiques qui nous ont subjugués
6 min de lecture

"Star Wars 8" : costumes, décors... 11 plans esthétiques qui nous ont subjugués

SPOILERS - "Les Derniers Jedi" offre une myriade de plans dont la beauté frappe les spectateurs. Robes spectaculaires, photographie léchée, couleurs audacieuses... Le réalisateur fait des choix (et les bons).

Les membres de la Garde prétorienne de Snoke
Les membres de la Garde prétorienne de Snoke
Crédit : Disney/LucasFilm
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Il y a ces moments durant la projection du dernier film Star Wars,Les Derniers Jedi, où les yeux s’écarquillent. Le space opera pensé par George Lucas a toujours eu une tradition esthétique. Le masque de Dark Vador, le coucher de soleil sur la planète désertique Tatooine, les coiffures et le maquillage si particuliers de la reine Amidala... Voilà autant d'exemples d'éléments esthétiques désormais entrés dans l'histoire de la saga et du cinéma.

Le huitième épisode, réalisé par Rian Johnson, fait une fois de plus quelques audacieux choix graphiques et stylistiques pour flatter nos rétines. Nous avons donc rassemblé les meilleurs moments de pure beauté des Derniers Jedi.

Naturellement, cette sélection va présenter quelques spoilers. Si vous n'avez pas encore vu Star Wars : les Derniers Jedi, nous vous conseillons de revenir après votre visionnage du film.

1. La salle du trône de Snoke

Grands écrans rouges, un trône noir et une robe d'or pour Snoke
Grands écrans rouges, un trône noir et une robe d'or pour Snoke
Crédit : Disney/Lucasfilm

Il s'agit certainement de l'une des pièces les plus spectaculaires des Derniers Jedi. La salle du trône du Suprême Leader Snoke, celui qui remplace l'empereur Palpatine dans cette nouvelle trilogie, est dans le plus grand style des méchants de Star Wars

À lire aussi

Le noir et le rouge dominent, les couleurs traditionnelles attribuées au Mal et directement tirées des codes bibliques et de l'imagerie nazie. Contrairement au noir, qui est la couleur de Palpatine et de Vador, Snoke semble avoir une nette préférence pour le carmin profond

La salle est entièrement couverte d'écrans de tissu opaques, le sol est sombre et incroyablement poli. La symétrie est parfaite et Snoke profite allègrement de cet grandiloquence pour asseoir sa position. Le rouge est aussi une couleur idéal pour faire presque disparaître les membres de la garde du Guide.

2. La garde prétorienne

Les membres de la Garde prétorienne de Snoke
Les membres de la Garde prétorienne de Snoke
Crédit : Disney/Lucasfilm

Redoutés et incroyablement stylés. Rien de tel que d'avoir des gardes du corps habillés de rouge pour être certain d'impressionner. Les danseurs de Kylie Minogue et Lady Gaga dans leurs clips Can't Get You Out Of My Head ou Bad Romance seraient certainement d'accord. Ces soldats aux armes spectaculaires sont chargés de la protection du Guide Suprême Snoke. Lorsque leur maître est en danger, ils surgissent telles des figures s'extirpant des parois même de la salle du trône.

Leur casque a été repensé depuis la Garde royale de Palpatine. La visière a disparu et leur cape est devenue un mélange de robe et d'armure géométrique. Chacun manipule une arme différente, de la hallebarde laser à l'épée-fouet. Leur immobilité, leur couleur et leurs casques qui ne laissent deviner aucune humanité permettent d'imposer une tension terrible.

3. La plus belle explosion du cinéma

Après deux heures de batailles spatiales, de duels et d'aventure, un événement vient tout changer. Il s'agit de la dernière stratégie de l'amirale Holdo au commande du vaisseau Raddus de la Résistance et elle sera responsable de beaucoup de décrochages de mâchoires dans les cinémas.

En prenant la décision de foncer vers le Supremacy de Snoke à la vitesse de la lumière Holdo signe son arrêt de mort. En une fraction de seconde, ces deux gigantesques vaisseaux sont transpercés. Au même moment sur le Supremacy, le sabre de Luke Skywalker, disputé par Rey et Kylo Ren dans une bataille de Force, se fracture. Ces deux cassures se rencontrent dans un immense flash de lumière. Un éclair qui balaye la surface du destroyer stellaire dans un silence volontaire, le seul véritable (et effroyable) silence spatial du film d'ailleurs.

La séquence n'offre plus que des lignes, l'ombre et la lumière. On croirait presque à un dessin d'animation tant le plan détonne. Il est certainement le moment le plus sublime de l'Épisode VIII.

4. Gatsby de l'espace

Sur Canton Bright, Rian Johnson cherche à renouer avec l'esprit "bar de l'espace" de l'Épisode IV et une certaine magnificence de la seconde trilogie lorsque la République vivait ses dernières heures.

Le lieu est un immense casino. Seules les personnalités les plus riches de la galaxie, des vendeurs d'armes pour la plupart, peuvent se rendre dans ce paradis du jeu. Course d'animaux exotiques, roulette et machines à sous... Cette bourgeoisie indécente offre au Derniers Jedi une cure de luxe, de coiffures incroyables, de robes avant-gardistes dans un lieu néo Art déco extrêmement sophistiqué. Les amoureux de Gatsby et de Casino Royale seront aux anges. 

5. Le col de Carrie Fisher

via GIPHY

S'il fallait trouver un moment où les costumiers de Star Wars se sont surpassés, celui-ci serait certainement en haut de la liste. Vers la fin du film, Leia Organa contemple l'horizon. Une porte géante se ferme devant elle et elle apparaît dans un immense manteau au col gigantesque. 

À moitié cachée, le visage dur et quelque peu désespérée, Leia offre une nouvelle fois un look mémorable. La solitude, un bunker monstrueux et un manteau qui lui sert de carapace. Le symbole est parfait. 

6. Laura Dern, monochrome

Laura Dern est l'Amirale Holdo dans "Star Wars 8"
Laura Dern est l'Amirale Holdo dans "Star Wars 8"
Crédit : Disney/Lucasfilm

Quel plaisir de retrouver l'actrice Laura Dern,devenue célèbre dans Jurassic Park. Sa longue silhouette et ses expressions psychorigides qu'elle a perfectionnées dans la série Big Little Lies en font un personnage fascinant. Sa longue robe fluide et drapée lui offre une allure antique qui colle parfaitement au style rétro-futuriste de Star Wars

Naturellement, ses cheveux parme ornés d'une auréole métallisée sur l'arrière du crane lui confère un aspect angélique qui jure avec son ton cassant. Une femme pleine de contraste qui tient un rôle prédominant et dont les décisions soulèvent l’étonnement.

7. Yoda, Luke et des flammes

Les fans pourront adorer ou critiquer le retour de maître Yoda dans l'Épisode VIII. "Fan service" ou non, le petit sage vert dont le visage a été emprunté à la première trilogie des années 70, profite d'une longue scène. Il invoque la foudre, se moque de Luke Skywalker et dispense sa sagesse à coup de canne. 

Une posture très classique qui n'a pour seul intérêt que de faire vibrer la corde nostalgique des fans. Malgré cette facilité, nul ne pourra contester la beauté du plan final entre l'ancien maître et son désormais accompli padawan, Luke. Leur contemplation d'un ancestral temple Jedi sculpté dans un arbre millénaire offre une belle dose d'émotions.

8. Carrie Fisher dans l'espace

via GIPHY

La scène était surprenante et inattendue. L'explosion qui projette la princesse Leia dans le vide intersidéral choquera beaucoup de fan. La découverte de son visage en pleine cristallisation à cause du froid de l'espace fera frémir les spectateurs. Et la découverte de sa survie et de son usage de la Force fera dire aux aficionados de la saga : "Je le savais !".

9. Le sang sous le sel

via GIPHY

Crait est une planète dont le sol est composé de cristal. Une fine couche de sel à la surface et de gigantesques cristaux rouge sang dans les profondeurs. Une telle structure donne à la réalisation un merveilleux outil esthétique à exploiter. Le déplacement des vaisseaux sur la fine pellicule saline, en vue aérienne, offre un contraste fabuleux entre le blanc et le rouge.

Chaque minute passée sur la planète est un ravissement pour les yeux. La bataille qui a lieu sur ce sol si spécial donne l'impression que des litres de sang ont été versés. Le Faucon Millenium virevolte dans une caverne de rubis alors que des renards dont la fourrure semblent faite de diamants gambadent. Crait est véritablement un petit bijou.

10- Les renards de cristal

En parlant de ces renards, il faut constater que chacune de leur apparition est un enchantement. Certes, ils semblent tout droit sortis d'une version très élaborée de Pokémon, mais la capacité des créateurs de Star Wars à donner vie à ces créatures imaginaires avec autant de réalisme incite au respect. 

Ces renards sont d'ailleurs des animaux numériques et des robots, des "animatronics". Star Wars a toujours voulu créer des modèles réels de ses vaisseaux et créatures. Le renard de cristal ne fait pas exception à cette tradition qui permet aux œuvres de mieux vieillir. 

De plus ces renards sont beaucoup trop mignons. Ils concurrencent clairement les Porgs dans cette catégorie.

11 - Et le soleil se coucha sur la vie de Luke

Le double coucher de soleil qui vient accompagner le retour de Luke Skywalker à la Force est aussi un plan sublime, chargé en émotion. Les deux soleils de la planète océanique Ahch-To, où s'est réfugié le prodige Skywalker, est bien entendu un merveilleux hommage à la planète du commencement pour la saga : Tatouine. 

Deux soleils qui se lèvent dans l'Episode IV, Un nouvel espoir et deux soleils qui se couchent dans l'Episode VIII, Les derniers Jedi. Il n'en fallait pas plus pour que nos yeux se mouillent d'émotion.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/