2 min de lecture Cinéma

Pour Spike Lee, "la lumière céleste" a éclairé Chadwick Boseman sur "Da 5 Bloods"

VU DANS LA PRESSE - Dans les colonnes du média américain "Variety", le réalisateur rend hommage à l'acteur décédé pendant l'été 2020 des suites d'un cancer du côlon.

Chadwick Boseman dans "Da 5 Bloods", disponible sur Netflix
Chadwick Boseman dans "Da 5 Bloods", disponible sur Netflix Crédit : capture d'écran YouTube
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Deux mois après sa disparition, Chadwick Boseman reste présent dans la mémoire de tous et toutes. L'interprète du héros Marvel Black Panther est décédé le 23 août dernier, des suites d'un cancer du côlon qu'il avait caché au public. 

Dans son avant-dernier film, Da 5 Bloods (Netflix), Chadwick Boseman a travaillé avec Spike Lee qui lui rend hommage dans les colonnes du média américain Variety. "Je ne savais pas que Chadwick était malade. Il n'avait pas l'air bien, mais je n'avais pas pensé qu'il avait un cancer", démarre le réalisateur, qui salue une nouvelle fois le courage de l'acteur qui a continué de travailler, malgré sa maladie, sur le tournage difficile de Da 5 Bloods, au Vietnam et en Thaïlande. 

"Il faisait 100 degrés tous les jours. C'était aussi à cette période que la pollution de l'air était la pire du monde. Je comprends pourquoi Chadwick ne m'a rien dit, parce qu'il ne voulait pas que je le ménage. Si j'avais su, je ne l'aurai pas forcé à faire tout ça. Et je le respecte pour cela", poursuit le réalisateur oscarisé pour BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan.

>
Da 5 Bloods : Frères de sang | Bande-annonce officielle VOSTFR | Netflix France

Une scène final emprunte de "lumière divine"

Après avoir appris la triste nouvelle du décès de Chadwick Boseman, Spike Lee a regardé une nouvelle fois Da 5 Bloods. La scène finale a particulièrement retenu son attention, celle où "Stormin" Norman Earl Holloway (Chadwick Boseman) baigne dans une sorte de ligne blanche "céleste". "C'était la lumière de Dieu, parce qu'on n'avait pas de lumière. Vous voyez Delroy [Lindo, l'acteur] qui parle à la caméra en racontant sa conversation avec Dieu ? La caméra bouge et on découvre cette lumière divine. C'est Chadwick qui se tient dans cette lumière avec cette pose. C'était Dieu là-haut. Je me fiche de ce qu'on pourra dire : c'était la lumière céleste de Dieu, parce que cette scène n'a pas d'éclairage. C'est la lumière naturelle, et c'est Dieu qui l'a envoyée sur Chadwick", explique Spike Lee. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma People Black Panther
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants