1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. “Novembre” : “On y met beaucoup d'humilité et de respect", déclare le réalisateur Cédric Jimenez sur RTL
2 min de lecture

“Novembre” : “On y met beaucoup d'humilité et de respect", déclare le réalisateur Cédric Jimenez sur RTL

"Être réaliste sur un sujet pareil, c'est quand même la moindre des choses", explique Cédric Jimenez à l'occasion de la sortie de "Novembre", son nouveau film sur les attentats du 13 novembre.

Cédric Jimenez lors d'une conférence de presse à Cannes le 23 mai 2022.
Cédric Jimenez lors d'une conférence de presse à Cannes le 23 mai 2022.
Crédit : STEFANO RELLANDINI / AFP
L'ÉMISSION - "Focus Dimanche" du 2 octobre 2022
00:47:52
Mohamed Bouhafsi - édité par Robinson Hollanders

Cédric Jimenez est le réalisateur du film événement de la rentrée. Après le succès de Bac Nord, il réalise Novembre, un film puissant qui retrace les cinq jours d'enquête qui ont suivi les attentats, avec les tâtonnements, les fausses pistes et la tension pour retrouver les auteurs. Novembre est un film qui nous plonge en apnée pendant deux heures. "Ce film part du scénario d'Olivier Demangel, qui a travaillé trois ans, qui s'est beaucoup documenté sur les cinq jours qui ont suivi les attentats", explique Cédric Jimenez, invité de Focus Dimanche sur RTL. 

Le film "parle surtout de ces cinq jours-là et de la traque des deux touristes qui étaient en fuite dans Paris et sa périphérie jusqu'à ce qu'ils soient localisés. Donc c'est vraiment une plongée au cœur du service antiterroriste, de la SDAT, de la sous-direction antiterroriste, et comment ils ont travaillé jour et nuit et chaque minute pour localiser ces deux hommes qui étaient prêts à frapper à nouveau", détaille le réalisateur du film. 

"Le sujet est très important"

Mais les attentats du 13 novembre sont encore gravés dans la vie de beaucoup de Français et il était important pour Cédric Jimenez de respecter cette mémoire : "Être réaliste sur un sujet pareil, c'est quand même la moindre des choses, parce que le sujet est très important, il est douloureux. Donc, on y met beaucoup d'application, de précautions, d'humilité, de respect et on se doit effectivement d'être le plus proche possible des faits. Ça, c'est une certitude".

Quelques mois seulement après la fin du procès historiques des attentats du 13 novembre, le film sort. "C'est toujours mieux parce qu'on avait besoin de connaître le verdict, ne serait-ce que pour pouvoir le donner à la fin du film. Mais finalement, les cinq jours qui concernent le film, c'est véritablement la traque. L'instruction judiciaire et l'enquête ont duré cinq ans derrière. Le film ne traite que de ces cinq jours, donc le procès est presque indépendant à ça", indique le réalisateur.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire