1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Netflix : qui est Charles Sobhraj, joué par Tahar Rahim dans "Le Serpent" ?
2 min de lecture

Netflix : qui est Charles Sobhraj, joué par Tahar Rahim dans "Le Serpent" ?

La nouvelle production Netflix avec Tahar Rahim dans le rôle titre est inspiré de la vie de l'un des plus grands criminels des années 1970.

Tahar Rahim (à gauche) incarne pour Netflix Charles Sobhraj
Tahar Rahim (à gauche) incarne pour Netflix Charles Sobhraj
Crédit : Netflix / PRAKASH MATHEMA / AFP
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard
Animateur

C'est l'une des séries phénomènes de Netflix d'avril 2021. Le Serpent de Richard Warlow (Ripper Street) et Toby Finlay (The Punisher), disponible depuis le 2 avril dernier, est inspiré de faits réels : l'histoire de Charles Sobhraj, tueur en série surnommé "Le Serpent".

C'est Tahar Rahim (Un prophète) qui incarne le serial killer, dit Alain Gautier, qui a sévi en Asie au milieu des années 1970. Jenna Coleman (Doctor Who) incarne son épouse Marie-Andrée Leclerc, dit Monique Gautier tandis que Billy Howle (Dunkerque) incarne le diplomate néerlandais Herman Knippenberg qui découvre le lien entre les meurtres de touristes néerlandais et le couple Alain-Monique Gautier. 

Charles Sobhraj est plus connu sous son surnom "le Serpent" ou encore "le Cobra". Il le doit au fait qu’il a toujours réussi à fasciner et à manipuler ses victimes, à échapper aux policiers et à réaliser des évasions spectaculaires. On le dit à la fois escroc, séducteur, détrousseur de touristes, roi de la cavale, expert en poisons et meurtrier diabolique. Selon des sources policières, on lui attribue, pour la période 1973-1977 près d’une trentaine de meurtres dans toute l’Asie (Afghanistan, Inde, Népal et Thaïlande).

Un tueur habile et rusé

Charles Sobhraj connaît sa première prison à l'âge de 19 ans, pour une longue série de cambriolages et vol de voitures. Né à Saïgon, en 1944, il passe la majorité de son enfance au Vietnam avant que sa mère ne le ramène en France. À l'âge de 23 ans, il rencontre Chantal Compagnon et l'épouse. Le couple fuit en Inde après une nouvelle condamnation. C'est sur ce continent qu'il va devenir "Le Serpent".

À lire aussi

À Bombay, il se spécialise dans le vol des pierres précieuses qu'il échange et revend. En 1971, il signe un casse audacieux. Il séduit la chanteuse Gloria Mandelik, de façon à accéder à sa chambre d'hôtel qui se trouve à la verticale de la bijouterie de l'établissement. Il réussit à dérober un sac de diamants. La police le retrouve quelques jours plus tard. Mais, durant son emprisonnement, il endort un gardien avec des somnifères et prend la fuite. Il s'agit là de sa première cavale.

À écouter

L'INTÉGRALE - Le Serpent : un tueur magnétique
45:56

Charles Sobhraj est finalement de nouveau arrêté en Grèce, en 1974, et va revenir s'installer en Asie sans son épouse. Il prend ses quartiers à Bangkok, dans une petite maison avec une Québécoise nommée Marie-Andrée Leclerc, rencontrée à Rhodes, en Grèce. Le couple traque les étrangers pour les dépouiller de leur argent et de leurs passeports, en les droguant et les maintenant parfois plusieurs jours dans un semi-coma. Mais Charles Sobhraj va très vite hériter d'un autre surnom : "The Bikini Killer", le tueur de bikinis.
 

Cet homme, aujourd'hui âgé de 77 ans, se trouve en prison au Népal, où il a été condamné à perpétuité en 2004, accusé du meurtre de deux touristes étrangers qu’il nie farouchement avoir commis.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/