4 min de lecture Cinéma

"La La Land", un film américain aux accents français

Le long-métrage de Damien Chazelle, avec Emma Stone et Ryan Gosling en têtes d'affiche, est un hommage au cinéma de Jacques Demy et à une certaine idée du chic à la française. Sortie en salles le 25 janvier.

Mia et Sebastian opèrent un numéro de claquettes dans "La La Land", comme dans "Les Demoiselles de Rochefort"
Mia et Sebastian opèrent un numéro de claquettes dans "La La Land", comme dans "Les Demoiselles de Rochefort" Crédit : SND
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

La La Land sort tardivement en France, le 25 janvier, alors que plusieurs pays, comme les États-Unis, ont la chance de l'avoir vu bien avant nous. Pourtant, cette comédie musicale unissant Emma Stone et Ryan Gosling en aspirantes stars éprises l'une de l'autre, cache de nombreux hommages à notre culture. La La Land est annoncé comme l'un des films de l'année, à raison. Il a déjà raflé plusieurs prix, notamment aux Golden Globes, et est en bonne place dans la course aux Oscars, où il devrait aussi briller. Attention, ce papier contient des spoilers.

Il s'agit du 3e long-métrage écrit et réalisé par le jeune génie Damien Chazelle, à qui l'on doit notamment l'intense Whiplash (3 Oscars et une nomination dans la catégorie "Meilleur film"). Ce réalisateur d'à peine 32 ans, nouveau prodige de Hollywood, est né d'un père français, Bertrand Chazelle, mathématicien et informaticien qui fait partie des pionniers de la géométrie algorithmique, et d'une mère américaine, Celia Martin, écrivaine.

>
"La La Land" - Bande-annonce

Dans La La Land, Damien Chazele égrène les références à la culture française, notamment le cinéma coloré et vivant de Jacques Demy, et l'image souvent romantisée que les Américains ont de Paris.

Un hommage aux comédies musicales de Jacques Demy

En interview, Damien Chazelle évoque volontiers sa passion pour la filmographie de Jacques Demy, qu'il a découverte à l'adolescence, avec Les Parapluies de Cherbourg. "J'étais transporté, démoli, emporté, élevé. Tous les états dans lesquels peut vous mettre un film. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que l'art pouvait changer une vie", a-t-il expliqué au magazine W en décembre. Il a par la suite eu l'occasion d'étudier plus amplement son travail à Harvard. 

>
"Parapluies de Cherbourg" (1964) - Scène du dîner
À lire aussi
Kylo Ren face à Dark Vador dans la première version de "Star Wars 9" Cinéma
"Star Wars 9" : Vador, Rey, Luke... Ce qu'on aurait dû voir dans le film originel

Damien Chazelle est si habité par le travail de Jacques Demy qu'il y fait référence à plusieurs reprises dans La La Land. Nostalgique assumé de l'âge d'or hollywoodien, qu'il associe aussi au réalisateur français, le jeune cinéaste a imaginé un film comme on n'en fait plus. La La Land s'ouvre sur une immense scène de danse et de chant sur un bras d'une des nombreuses autoroutes traversant Los Angeles.

>
Chanson d'Andy dans "Les Demoiselles de Rochefort"

Les personnages portent des tenues plus colorées les unes que les autres, rappelant forcément les codes des comédies musicales des années 30 à 60, notamment Les Parapluies de Cherbourg ou Les Demoiselles de Rochefort... films de Jacques Demy. L'histoire d'amour entre Mia (Emma Stone) et Sebastian (Ryan Gosling) les consume tout autant que celle liant Geneviève (Catherine Deneuve) et Guy (Nino Castelnuovo) dans Les Parapluies de Cherbourg. Film qui a par la suite été adapté à Broadway. 

La scène de claquettes entre Mia et Sebastien scelle leur attirance mutuelle
La scène de claquettes entre Mia et Sebastien scelle leur attirance mutuelle Crédit : SND

Cette ambiance festive rythme la première moitié de La La Land, notamment à travers Emma Stone, qui se révèle une danseuse et chanteuse aussi enjouée qu'émouvante dans ses scènes les plus fortes. Damien Chazelle pousse l'exercice de style jusqu'au bout avec une belle et amusante danse de claquettes entre elle et Ryan Gosling, qui scelle l'attirance mutuelle entre leurs personnages, baignés dans le lever de soleil californien. On pense alors à la scène de claquettes effectuée par Gene Kelly dans Les Demoiselles de Rochefort, même si Hollywood s'est aussi beaucoup emparé de cet art au milieu du XXe siècle. 

De son côté, Sebastian est tout aussi attaché à l'âge d'or du jazz que son créateur, Damien Chazelle, pleurant la fermeture d'un club de jazz iconique de Los Angeles. Pour autant, La La Land évite de se noyer dans la nostalgie. Plusieurs détails nous raccrochent aux années 2010, comme lorsque Mia enclenche désespérément la clé électronique de sa voiture pour la retrouver. 

Paris, havre de culture rêvé et fantasmé

Attention, cette partie contient de nombreux spoilers. 

Dans La La Land, Emma Stone se bat pour que son travail d'actrice soit reconnu. On apprend que cette passion lui vient de sa tante, elle-même actrice, et qui a résidé à Paris une partie de sa vie. Lorsque la jeune femme décide d'arrêter les castings pour des rôles insignifiants, trop humiliants, elle s'attelle à l'écriture de son propre one-woman-show, où elle relate ses rêves. Parmi eux, celui de s'envoler pour Paris. 

Sebastian et Mia à Paris, dans une mise en scène rappelant "Midnight In Paris", de Woody Allen
Sebastian et Mia à Paris, dans une mise en scène rappelant "Midnight In Paris", de Woody Allen Crédit : SND

Banco : c'est un projet de film dans la capitale française qui fait décoller sa carrière. À la fin du film, à coup de décors peints ou en carton, rappelant la mise en scène de Midnight In Paris, de Woody Allen, ou d'Un Américain à Paris, autre film musical, Damien Chazelle donne vie à Paris avec son regard américain. La ville se retrouve réduite à son centre, autour de la Seine, se cramponne à ses plus beaux monuments. Là-bas, la fête ne s'arrête jamais. 
Paris est montré comme le centre culturel mondial, où le cinéma et le jazz ont encore toute leur noblesse, s'épanouissant dans des petits clubs confidentiels et prisés. À défaut d'être réaliste, cette vision de Paris a le mérite de faire rêver, et de rappeler que les États-Unis ont beau être la première puissance culturelle mondiale, la France n'a pas fini de les faire fantasmer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Vidéo Ryan Gosling
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants