3 min de lecture Cinéma

"Chanson douce" : Karin Viard et Leïla Bekhti forment un duo-duel remarquable

RENCONTRE - Leïla Bekhti et Karin Viard sont les actrices de la semaine, à l'affiche mercredi du film "Chanson douce", adapté du roman de Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
"Chanson douce" : Karin Viard et Leïla Bekhti forment un duo-duel remarquable Crédit Image : Studio Canal | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Capucine Trollion

Le roman Chanson douce de Leïla Slimani avait été l'événement littéraire de l'année 2016, immense succès de librairie et prix Goncourt cette année là. Le 27 novembre 2019, il sortira au cinéma par Lucie Borleteau (La Fille du 14 Juillet) avec Leïla Bekthi (Tout ce qui brille, J'irai où tu iras) et Karin Viard (Les Chatouilles, Jalouse).

Leïla Bekhti joue Myriam, jeune maman de deux enfants qui décide de reprendre son travail d'avocate. Karin Viard incarne Louise, la nounou engagée pour garder ces enfants. Petit à petit, Louise va prendre de plus en plus de place et telle une plante parasite, s'insinuer dans la vie quotidienne de Myriam, de son mari. Une dépendance réciproque qui fait de ce film un thriller social haletant et tragique : la réalisatrice a choisi de terminer le récit par là, alors que le roman, lui, commençait avec ce drame inéluctable. Leïla Bekthi et Karin Viard forment un duo-duel remarquable. 

Le hasard fait que Leïla Bekhti a découvert le livre avant de devenir maman et qu'elle a tourné le film après. "Je l'aurai peut-être abordé d'une autre manière [si elle avait eu son enfant avant le tournage]. En tout cas, je me suis interdit pendant le tournage de penser à mon fils et à ma nounou", confie l'actrice au micro de RTL. 

>
CHANSON DOUCE – Bande-annonce officielle – Karin Viard / Leïla Bekhti (2019)

Comme actrice, j'aime traquer les lâchetés, les failles, les hontes

Karin Viard
Partager la citation

Cette nounou justement c'est donc Karin Viard qui, après Jalouse ou Les chatouilles, prend à nouveau les traits et le caractère d'une femme rude, dangereuse, redoutable. Ça tombe bien : elle adore ça. "On m'a toujours dit que j'étais la copine idéale, la voisine qu'on aimerait avoir, ce qui était très flatteur et qui m'a convenu. Mais, moi je sais je ne suis que ça et que comme actrice j'aime investir des terrains plus sombres, plus tordus, plus violents, plus cyniques", démarre-t-elle avant de poursuivre : "comme actrice, j'aime traquer les lâchetés, les failles, les hontes, etc... Si c'est pour jouer quelqu'un qui sent bon et qui a toujours raison, cela ne m'intéresse pas".

Karin Viard est la terrible nounou Louise dans "Chanson douce"
Karin Viard est la terrible nounou Louise dans "Chanson douce" Crédit : Studio Canal
À lire aussi
Les Films mythiques, le podcast Cinéma
"L'Évadé d'Alcatraz" : comment le film avec Clint Eastwood est devenu mythique

Entre Mary Poppins et Vendredi 13, la Louise du film inquiète dès son apparition : sa raideur, sa rigueur, sa discipline cachent en fait un désarroi social et sentimental d'une femme seule, pauvre et abandonnée. "Tu sens une plaie purulente [chez Louise] qu'elle a recouverte d'herbe, de fleurs fraîches. Mais tu te dis qu'il y a quelque chose qui ne va pas chez elle, donc c'est elle doit faire peur (...) Tu ne sais pas ce qu'elle est capable de faire (...) Pour moi le cheminement, c'était de rendre le personnage à la fois charismatique, fascinant autant qu'inquiétant, émouvant autant que monstrueux, c'est quelqu'un qui n'a pas de limites et moi j'adore jouer ça", poursuit Karin Viard.

En fait, Louise a besoin de ce travail autant que Myriam a besoin d'elle pour garder ses enfants et pouvoir retravailler. "Ce besoin viscéral devient pour moi l'une des raisons pour lesquelles elle se voile la face. Il y a une scène où mon mari [Antoine Reinartz] dans le film me dit qu'il faut qu'on se sépare de Louise et Lucie [la réalisatrice] me disait : 'il faut absolument que tu joues la peur, tu ne peux pas te séparer d'elle, tu es dépendante'", précise Leïla Bekhti

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Karin VIARD
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants