1 min de lecture Littérature

Renaudot 2020 : Marie-Hélène Lafon sacrée pour "Histoire du fils"

Le roman succède à "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson récompensé en 2019.

Marie-Hélène Lafon
Marie-Hélène Lafon Crédit : AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Le prix Renaudot a été décerné à Marie-Hélène Lafon pour Histoire du fils dans la catégorie du roman et à Dominique Fortier pour Les villes de papier dans la catégorie essai ce lundi 30 novembre 2020, quelques minutes seulement après l'annonce du prestigieux prix Goncourt. 

C'est par visioconférence qu'ont été annoncés à la presse les noms des lauréats. "Le restaurant Drouant qui, traditionnellement, accueille toute l'année les réunions de l'Académie Goncourt et sert d'écrin en novembre à la proclamation du prix Goncourt puis à celle du prix Renaudot, est fermé pour raisons sanitaires", a écrit le jury du Goncourt dans un communiqué. "On est vraiment consterné de ne pas avoir notre cher Drouant : ça fait quand même plus de 100 ans qu'on se réunit chez Drouant pour décerner le Goncourt. Enfin bref, c'est comme ça ! Mais c'est tristounet", a affirmé sur RTL le président de l'Académie Goncourt, Didier Decoin.

Deux jours avant la remise des prix, le New York Times dénonçait dans une enquête le jeu trouble des jurys littéraires français, où selon le quotidien la qualité littéraire passe après des conflits d'intérêt flagrants et des intrigues difficilement lisibles pour le grand public. Le Goncourt est moins directement visé que le Renaudot. Ces deux prix, remis par des jurys bénévoles, ne rapportent rien ou presque à un écrivain : 10 euros pour le premier, 0 euro pour le second. Mais ils constituent des enjeux économiques cruciaux pour les auteurs et éditeurs, car des dizaines voire des centaines de milliers de lecteurs font confiance à ces labels.
Les jurys du Goncourt et du Renaudot ont beaucoup évolué cette année. Pour le Renaudot, le journaliste et écrivain Jérôme Garcin avait démissionné en mars avec l'intention de susciter un renouvellement et de favoriser la présence de femmes au sein du jury. Il n'a pas encore trouvé de successeur... L'an passé, le Renaudot avait choisi le roman de Sylvain Tesson La Panthère des neiges, et l'essai d'Eric Neuhoff (Très) cher cinéma français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Les livres d'un été Livres
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants