2 min de lecture langue française

Orthographe : non, je ne me suis pas "faite" couper les cheveux

Ce samedi 20 octobre, Muriel Gilbert évoque l’accord particulier du participe passé "fait" lorsqu’il est suivi d’un verbe à l’infinitif.

Muriel Gilbert Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert
>
Un bonbon sur la langue : non, je ne me suis pas "faite" couper les cheveux Crédit Image : Julien Knaub / SIPA / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Il y a peu, je vous ai raconté que je m’étais fait couper les cheveux court, sans s à court parce que dans ce cas il n’est pas adjectif mais adverbe, donc invariable. Aujourd’hui, nous allons retourner au salon de coiffure pour aborder une erreur que trois de nos auditrices m’ont demandé de traiter, et qui est, il est vrai, très fréquente… Comme je viens de le dire, "je me suis fait couper les cheveux". Et non pas "faite" !

Marie-Agnès, qui se dépeint comme "une auditrice attentive et amoureuse de la langue française", m’écrit, sur langue@rtl.fr, pour attirer mon attention "sur des erreurs courantes, y compris sur RTL, concernant l’accord du participe passé "fait" suivi d’un verbe à l’infinitif. Ce matin encore j’ai entendu, s’agace-t-elle, que 'Mme Macron ne s’était pas faite prier pour ceci ou cela...' Or, 'fait + infinitif' reste invariable, du moins c’est ce que j’ai appris", dit-elle. Et elle a raison.

Deux autres de nos auditrices vont mieux respirer après cette chronique. Ce sont Marie-Thérèse, qui trouve que j’ai bien du pain sur la planche pour remettre d’aplomb la langue française et me souhaite bon courage, et Catherine. Cette dernière me dit : "La langue française doit évoluer, certes, mais la vieille dame que je suis devenue ne supporte toujours pas la non-observation de la règle qui veut que lorsque le verbe faire, au participe passé, est suivi d’un infinitif, il ne s’accorde jamais. 'Elle s’est fait faire une robe' (et non faite faire), 'elle s’est fait voler ses bijoux' (et pas 'faite voler'), etc." 

À lire aussi
Un dictionnaire langue française
La dinde et le cerf-volant, ces erreurs historiques entrées dans la langue

Les bizarreries de la langue sont des perles

"Mes petits-enfants m’accusent de chercher la petite bête", reconnaît Catherine, "mais justement la beauté d’une langue ne tient-elle pas dans ses exceptions ?". Je suis bien d’accord : les bizarreries de la langue, ce sont ses perles (ou ses bonbons pour les gourmands comme moi).
 
À noter que "fait + infinitif" est invariable en genre, mais aussi en nombre, bien entendu : "les meubles qu’ils se sont fait voler", "les bonbons qu’ils se sont fait offrir", "ils se sont fait avoir", "les cheveux qu’ils ou elles se sont fait couper" - fait reste toujours fait, F.A.I.T, pas de "e", pas de "s", et le verbe à l’infinitif derrière. Et pour une fois, pas d’exception. Chouette, non ?
 
Et n’oubliez pas, pour toutes vos questions de langue – et les erreurs qui vous agacent –, vous pouvez écrire à l’adresse : langue@rtl.fr.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
langue française Littérature Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795261549
Orthographe : non, je ne me suis pas "faite" couper les cheveux
Orthographe : non, je ne me suis pas "faite" couper les cheveux
Ce samedi 20 octobre, Muriel Gilbert évoque l’accord particulier du participe passé "fait" lorsqu’il est suivi d’un verbe à l’infinitif.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/orthographe-non-je-ne-me-suis-pas-faite-couper-les-cheveux-7795261549
2018-10-20 13:40:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3ax2z0dBFqFxkMH0b_QIvQ/330v220-2/online/image/2017/0904/7789953476_muriel-gilbert.jpg