1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Marthe Mercadier, comédienne "reine" du théâtre du boulevard, est décédée
2 min de lecture

Marthe Mercadier, comédienne "reine" du théâtre du boulevard, est décédée

Celle qu'on appelait la "reine" du théâtre du boulevard, Marthe Mercadier, est morte à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille.

Marthe Mercadier, le 7 janvier 2005.
Marthe Mercadier, le 7 janvier 2005.
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Aymeric Parthonnaud & Cassandre Jeannin & AFP

Elle était une vedette du théâtre du boulevard entre les années 1950 et 1990. Marthe Mercadier, malade d'Alzheimer depuis plusieurs années, s'est éteinte à l'âge de 93 ans, a annoncé sa fille ce mercredi 15 septembre.

Hospitalisée il y a une semaine au centre de soins palliatifs de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, "ma maman s'est éteinte ce matin vers 5h. Elle souffrait de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs années. Je l'ai accompagnée jusqu'au bout", a confié la fille unique de la comédienne, Véronique Néry.

Sa carrière fut particulièrement variée. On l'a vu au cinéma, dans les cabarets, à la télévision mais ce sont les planches et le théâtre qui ont fait sa renommée. Très tôt, elle est intégrée au monde du spectacle vivant grâce à son grand-père qui était le président de la Société des Auteurs. Grâce à cette position, la jeune Marthe, 5 ans, est auditionnée et danse avec Joséphine Baker

Jeune femme, elle entre dans la Résistance active puis se marrie avec l'acteur et écrivain Gérard Nery dans les années 50. Dans les années 60, sa carrière commence à décoller et elle se fait vraiment connaître du grand public à l'échelle nationale en jouant dans la série Les Saintes chéries entre 1965 à 1970. Elle y joue le rôle de Fanny. Entre les années 50 et 2000 elle tourne dans des dizaines de films dont Le Bon Roi Dagobert (1963) avec Fernandel, Les femmes sont marrantes ou Vacances explosives avec Arletty. 

À lire aussi

Elle a joué du Georges Feydeau, du Françoise Dorin, du Marcel Aymé et a triomphé dans des pièces comme Treize à table (1984) ou Le squat (2000). Elle n'aura toutefois pas de rôle marquant à son actif. "Je n'ai jamais recherché les rôles valorisants. J'ai joué les ridicules, les paumées, les femmes rejetées, les idiotes. J'ai été plus vigilante pour ma vie de femme que pour ma carrière" cinématographique, a-t-elle dit en 1999 à la Dépêche du Midi. Elle a produit également des films (en particulier le grand succès de Patrick Schulmann, Et la tendresse ? Bordel ! en 1979) et des pièces de théâtre.

Elle était engagée dans diverses actions de lutte contre le bégaiement dont elle a souffert quand elle était enfant. Elle a même vécu une période de mutisme total. Elle a aussi milité contre la mucoviscidose et créé en 1979 une association d'aide aux déshérités d'Afrique qui l'occupa beaucoup.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/