2 min de lecture langue française

Les mots de notre âge

Aujourd’hui, Muriel Gilbert nous parle de l’âge des mots… et des mots de notre âge.

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Les mots de notre âge Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Joanna Wadel

Amis des mots, je suis née la même année que le mot "boum" - pas boum comme dans "boum badaboum" - "boum" comme dans soirée entre ados, avec musique, chips et slows, dans le garage de la maison familiale. 

J’ai découvert cela sur un site Internet très rigolo qui appartient au dictionnaire Le Robert, Jeu50anspetitrobert.lerobert.com. Il suffit d'entrer votre date de naissance dans une petite case, et hop, vous découvrez les mots qui sont nés la même année que vous

Le site se base sur la date à laquelle on repère un mot dans l’usage pour la première fois. L’entrée dans les dictionnaires est plus tardive, en général, parce qu’ils attendent prudemment de savoir si un terme va s’imposer ou n’être qu’un feu de paille de quelques années. On dit souvent que l’on a l’âge de ses artères, mais nous avons aussi l’âge des mots qui sont nés en même temps que nous.

Une explication contextuelle vous est offerte

Quand j’étais ado, c’est vrai, la boum, c’était le grand truc. Il fallait toujours être y être invité ou en organiser une. Et le site explique cela très bien : "Dans les années 1960, le mot américain surprise-party (francisé en surprise-partie) prend un coup de vieux, rapidement supplanté par surboum puis boum. La célèbre comédie romantique La Boum (1980) a marqué les esprits : difficile d’oublier la jeune Sophie Marceau, dansant un slow sur la chanson 'Dreams are my reality'...". 

Le site ne remonte pas avant 1950

À lire aussi
Ressemblons-nous à notre prénom ? littérature
Benjamin et Robinet, quand les prénoms deviennent noms communs

Seul regret : il n’y a que deux mots par année. Et si vous êtes né avant 1950, vous n’avez pas le droit de jouer - le site ne remonte pas plus loin que cette année-là, celle de la naissance en français du mot "science-fiction", emprunté à l’américain "science fiction", ce "genre littéraire qui fait intervenir le scientifiquement possible dans l’imaginaire romanesque". 

Les mots apparaissent au gré de l'Histoire

L'année 1950 marque également l'apparition du mot "vespa", qui veut dire "guêpe" en italien, peut-être parce que cet engin se faufile partout en bourdonnant entre les voitures. "La marque Piaggio, qui fabriquait ce véhicule, avait en Europe le monopole des scooters dans les années 1950 : c’est ainsi que vespa est devenu un nom commun." Il y a des mots plus politiques, également comme "décolonisation", qui apparaît en 1952, "antinucléaire", en 1960, "contestataire" en 1968… N’est-il pas surprenant d’imaginer que ce terme n’existait pas avant 1968 ? En 1970, la société de consommation s’installe confortablement, et le mot "hypermarché" aussi.

Le mot "sans-papiers" apparaît en 1975, "homophobie" en 1977, "climatosceptique" en 2004… C’est vraiment l’histoire contemporaine de la France qui se raconte par les mots qu’adopte le pays. Côté "djeunsitude", l’adjectif "cool" fait son entrée dans l’Hexagone en 1952, la même année que "décolonisation", puis vient le "blue-jean", en 1954, "contraceptif" en 1955, et "rock", en 1956.

Le Robert explique que "son dérivé 'rockerest' apparu quelques années plus tard, en 1963, dans la revue mythique Salut les copains." Le rock n’a pas toujours existé. Étonnant, non ? Et vous, quel est votre mot de naissance ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
langue française Littérature Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants