1 min de lecture Littérature

"Les Livres ont la parole" : "Otages" de Nina Bouraoui

Avec "Otages", Nina Bouraou signe un livre coup de poing sur l'accès de folie de Sylvie Meyer, une femme ordinaire que les épreuves de la vie vont révéler à elle-même.

livre Les livres ont la parole Bernard Lehut iTunes RSS
>
"Les Livres ont la parole" : "Otages" de Nina Bouraoui Crédit Image : Bernard Lehut | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Capucine Trollion

La romancière Nina Bouraoui publie Otages aux éditions JC Lattès. Un livre coup de poing, l'accès de folie de Sylvie Meyer, une femme ordinaire, la cinquantaine, ouvrière et mère de famille que les épreuves de la vie vont révéler à elle-même.

"J'ai écrit ce monologue, d'une femme enfermée dans son chagrin d'amour parce que son mari vient de la quitter, d'une femme otage de son patron, c'est une ouvrière qui est un peu la reine des abeilles et un jour son patron lui demande de transgresser sa morale, qui est parfaite, parce qu'il faut licencier", démarre la romancière.

"Elle va devoir établir des listes, ce qui est de la délation, à savoir qui travaille, qui ne travaille pas, qui arrive en retard, qui sabote, qui va sauver l'entreprise ou pas. Si j'ai la possibilité de parler au plus juste d'elle, si cela a été ma mission j'en suis très fière", conclut Nina Bouraoui. 

"Les Livres ont la parole" : "Otages" de Nina Bouraoui
"Les Livres ont la parole" : "Otages" de Nina Bouraoui Crédit : JC Lattès

Le coup de cœur du libraire :
Pour notre coup de coeur du libraire, direction Bourg-en-Bresse dans l'Ain à la librairie du Théâtre où nous attend Lydie Zannini. Elle recommande Le Petit-fils de Nickolas Butler. "C'est l'histoire de Lyle, un grand-père et de Peg sa femme qui ont perdu leur enfant quand ils étaient jeunes mariés. Ils ont adopté une jeune fille qui s'appelle Shiloh et qui a eu un fils Isaac. Et le grand-père en est complètement fou jusqu'au jour où sa fille s'amourache d'un pasteur. Elle va tomber dans la religion, elle une religion plus portée sur l'argent. Lyle et Peg vont prendre peur pour leur petit-fils", démarre Lydie Zannini avant de conclure : "C'est un livre plein d'amour, de soutien dans le vieux couple (...) Je me suis régalée, c'est un livre que j'ai lu en un seul dimanche, c'est superbe". 

"Le petit-fils" de Nikolas Butler.
"Le petit-fils" de Nikolas Butler. Crédit : Stock
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Livres Les livres ont la parole
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants