2 min de lecture Littérature

"Johnny Hallyday avait la capacité de faire face à tout", confie Philippe Labro

INVITÉ RTL - Philippe Labro présente son nouveau livre "J'irais nager dans plus de rivières" (Gallimard) paru ce jeudi 1er octobre.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Philippe Labro est l'invité en direct de Bernard Lehut et d'Yves Calvi, à l'occasion de la parution ce jeudi chez Gallimard de son nouveau roman "J'irais nager dans plus de rivières". Crédit Image : capture d'écran RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Philippe Labro publie ce jeudi J'irais nager dans plus de rivières chez Gallimard. "C'est un itinéraire de vie au cours duquel j'ai fait toutes sortes de rencontres, j'ai eu toutes sortes d'expériences. J'ai eu la chance d'avoir des mentors. J'ai fait des chutes, j'ai eu des échecs, j'ai connu l'amour, j'ai eu des enfants. J'ai vu les torrents sous mes fenêtres, j'ai vu les arbres du Colorado, j'ai fait beaucoup de choses en effet", démarre l'auteur au micro de RTL. 

J'irais nager dans plus de rivières, dans sa forme, est un livre aussi multiple que la vie de Philippe Labro. À la fois traité de sagesse, recueil de citations, autoportrait en creux, inventaire des souvenirs et des plaisirs simples. C'est une énumération savoureuse, égrenée sous le titre J'emporterai. Ce livre est aussi une formidable galerie de portraits tant l'auteur a connu des gens de toutes sortes pour plagier un de ses titres précédents. 

Par exemple, Johnny Hallyday à propos duquel il écrit "ne pas croire aux amitiés supplémentaires, mais complémentaires". "Toute amitié est intéressante, mais il vaut mieux être ami avec quelqu'un qui n'est pas du tout comme vous (...) par ailleurs, il [Johnny Hallyday] est pratiquement mon contraire. C'est intéressant de se rapprocher des gens contraires, car ils vous apportent plus que des gens qui vous ressemblent", explique l'auteur. Philippe Labro a été le parolier de Johnny Hallyday à de nombreuses reprises, notamment en 1970, où il écrit toutes les chansons de l'album Flagrant Délit, dont Oh ! ma jolie Sarah, enregistrée à Londres. 

>
Oh ! ma jolie Sarah

Pour cet album, Philippe Labro écrit les chansons de nuit et quasiment en direct.  "Johnny, on l'appelait :  'la bête'. C'était un physique extraordinaire, une ténacité, une capacité de faire face à tout, et à tous les excès (...) Un jour il m'a embrassé sur la bouche et il m'a dit : 'Tu vois, comme ça au moins, on pourra dire qu'il s'est passé quelque chose entre nous'". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Johnny Hallyday
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants