1 min de lecture Cinéma

Mort de Jean-Pierre Mocky : il était "son propre maître", confie Philippe Labro

Le cinéaste Jean-Pierre Mocky, le plus inclassable des réalisateurs français, est mort jeudi à l'âge de 90 ans, a annoncé sa famille à l'AFP. Philippe Labro salue la grande carrière de "l'anar du cinéma français".

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Jean-Pierre Mocky : "Les hommes libres se mettent tout le monde à dos", selon Philippe Labro Crédit Image : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Le monde du cinéma français est en deuil. Jean-Pierre Mocky est décédé le 7 août 2019 à 90 ans, comme l'a annoncé sa famille à l'AFP. Il était scénariste, réalisateur, comédien. Très souvent invité sur les plateaux de télévision pour son tempérament bien trempé, il était considéré comme "l'anar" du cinéma français.

Libre, c'est le mot qui revient au long de sa carrière. Jean-Pierre Mocky était un homme et un cinéaste libre. "Les hommes libres se mettent tout le monde à dos. C'était un mal-aimé, il s'est mis la terre entière à dos. Et en même temps, sa liberté consistait à être son propre maître", confie Philippe Labro, au micro de RTL. "Il a fait des choix sociétaux et politiques. La satire l'emporte sur l'ironie et la dérision. Ce n'est pas tout à fait rien l'oeuvre de Mocky. Évidemment, il a été un peu marginal par rapport à la Nouvelle Vague à laquelle il n'appartenait vraiment pas, mais il n'empêche que Godard et les autres lui ont souvent rendus hommage", poursuit le journaliste. 

Mais son franc-parler lui a joué des tours dans le milieu et il s'est souvent plaint de réaliser des films avec trois francs six sous. "Il ne pouvait rentrer véritablement dans la catégorie des grands metteurs en scène qui ont de gros moyens, cela ne lui aurait pas plu. C'était un bricoleur d'une certaine manière, un artisan. Il fallait donc aussi qu'il aitt cette contrainte de ce peu d'argent (...) c'est grâce à cette contrainte qu'il a souvent fait de bons films", conclut Philippe Labro. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Jean-Pierre Mocky Réactions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants