3 min de lecture Littérature

Goncourt 2017 : le prix est attribué à Éric Vuillard pour son roman "L'Ordre du jour"

L'auteur a marqué la rentrée littéraire avec le passionnant et l'édifiant "L'Ordre du jour" chez Actes Sud.

>
Le prix Goncourt décerné à Éric Vuillard pour "L'ordre du jour", et le prix Renaudot à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Menguele" Crédit Image : Stéphane de Sakutin / AFP | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date :
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Didier Decoin, secrétaire général de l'académie Goncourt, a pris la parole dans une cacophonie toute traditionnelle à 12h45 ce lundi 6 novembre 2017 pour annoncer la bonne nouvelle nouvelle.Le prix Goncourt a été attribué lundi 6 novembre Éric Vuillard pour son roman L'Ordre du jour chez Actes Sud. Une victoire au troisième tour de scrutin à 6 voix contre 4 pour le roman - pourtant favori - de Véronique Olmi, Bakhita. Sorti au printemps, son court récit de 160 pages retrace de façon saisissante l'arrivée au pouvoir d'Hitler, raconte l'Anschluss et dissèque le soutien sans faille des industriels allemands à la machine de guerre nazie.

Quelques instants après, Frédéric Beigbeder a annoncé que le prix Renaudot revenait quant à lui à Olivier Guez pour La Disparition de Josef Mengele. Détail amusant, le prix Goncourt est doté d'un chèque de... dix euros. Mais l'enjeu est autrement plus important : un roman primé s'écoule, selon les cas, de 200.000 à 500.000 exemplaires. Il figure très souvent souvent parmi les grands classiques des cadeaux de Noël.

Éric Vuillard, lauréat du prix Goncourt
Éric Vuillard, lauréat du prix Goncourt Crédit : RTLnet

Plus prestigieux des prix littéraires du monde francophone, le Goncourt attire traditionnellement une foule de curieux, dont de nombreuses "hirondelles", ces pique-assiettes qui, pour rien au monde, ne manqueraient le buffet (gratuit) dressé pour l'occasion. Quatre écrivains, deux hommes et deux femmes, étaient sur les rangs pour décrocher le prix : Yannick Haenel, 50 ans, pour Tiens ferme ta couronne (Gallimard), Véronique Olmi, 55 ans, pour Bakhita (Albin Michel), Éric Vuillard, 49 ans, pour L'Ordre du jour (Actes Sud) et Alice Zeniter, 31 ans, pour L'Art de perdre (Flammarion). 

À lire aussi
Grégoire Delacourt publie son nouveau roman aux éditions Lattès. littérature
"Les Livres ont la parole" : "Mon père" de Grégoire Delacourt

"On ne choisit pas en fonction du sexe ou de l'origine de l'auteur. Ni de l'éditeur. On décide en fonction du livre. C'est la seule chose qui compte", rappelait récemment Bernard Pivot. Le magazine spécialisé Livres Hebdo a interrogé vendredi 3 novembre 16 journalistes littéraires pour recueillir leur pronostic. Véronique Olmi tenait la corde pour décrocher le prix. À la question "qui aura le Goncourt?", elle a obtenu neuf voix contre quatre à Alice Zeniter. en revanche, à la question "qui mériterait le Goncourt?", les journalistes ont répondu dans l'ordre Éric Vuillard (5 voix), Alice Zeniter (4 voix), Yannick Haenel (3 voix).

Quatre romans, quatre univers

Véronique Olmi a déjà dans son escarcelle le prix du roman Fnac. Elle compte parmi les rares auteurs de la rentrée dont le livre, histoire de Bakhita, une petite esclave soudanaise du XIXe siècle proclamée sainte en 2000 par Jean Paul II, est déjà un succès de librairie. La romancière est également finaliste du prix Femina qui sera décerné le 8 novembre.
                   
Le roman d'Alice Zeniter, L'Art de perdre,récit puissant sur les non-dits de la guerre d'Algérie, raconte le destin d'une famille française, dont le grand-père fut harki. Il a déjà été récompensé par le Prix des libraires de Nancy, le prix littéraire du journal Le Monde et le prix Landerneau des lecteurs. La jeune romancière, finaliste comme Véronique Olmi du prix Femina, fait également partie des auteurs de la rentrée dont le livre se vend bien en librairie.
 
Yannick Haenel, qui a manqué d'une voix le Grand prix du roman de l'Académie française pour son roman déjanté, où l'on croise le cinéaste Michael Cimino, la déesse Diane et un maître d'hôtel sosie d'Emmanuel Macron, est également finaliste du Médicis, qui sera attribué jeudi. 

Au milieu de cet aréopage, Éric Vuillard faisait un peu figure d'exception. Il était le seul à ne pas avoir été publié à la rentrée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Goncourt Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790820322
Goncourt 2017 : le prix est attribué à Éric Vuillard pour son roman "L'Ordre du jour"
Goncourt 2017 : le prix est attribué à Éric Vuillard pour son roman "L'Ordre du jour"
L'auteur a marqué la rentrée littéraire avec le passionnant et l'édifiant "L'Ordre du jour" chez Actes Sud.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/goncourt-2017-le-prix-est-attribue-a-eric-vuillard-pour-son-roman-l-ordre-du-jour-7790820322
2017-11-06 12:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nE6HS3r1TlpWDxfnKBnw7g/330v220-2/online/image/2017/0623/7789078123_eric-vuillard-publie-l-ordre-du-jour-chez-actes-sud.jpg