1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. VIDÉO - 40 ans après son premier vol commercial, le Concorde fascine toujours
2 min de lecture

VIDÉO - 40 ans après son premier vol commercial, le Concorde fascine toujours

ZAPPEUR - "Le grand oiseau blanc" accueillait ses premiers passagers pour un vol commercial, le 21 janvier 1976. Aujourd'hui encore, il captive les amateurs d'aviation, de supersonique et de technologie.

Le Concorde s'envolait pour la première fois le 2 mars 1969
Le Concorde s'envolait pour la première fois le 2 mars 1969
Retour sur l'histoire du mythique Concorde
01:50
Caroline Brenière

Il y a quarante ans jour pour jour, Concorde effectue, avec Air France et British Airways, ses premiers vols commerciaux, sur des trajets Londres-Bahreïn, Paris-Rio de Janeiro et Paris Caracas. L'année suivante, le supersonique relie Paris à New York en 3h30. Une prouesse technologique, lorsque l'on sait qu'il faut plus de six heures pour effectuer ce même trajet aujourd'hui. Six années plus tôt, il quittait le tarmac de Toulouse pour la première fois. 

En 1971, c'est Georges Pompidou qui monte dans le prototype pour un voyage officiel. Il se confie, durant ce vol, à l'ORTF : "Je suis frappé par la stabilité de l'appareil à plus de deux mille kilomètres à l'heure. Je ne m'en apercevrais même pas, tant le vol est calme, doux et silencieux, si je ne voyais pas les côtes de France au loin, qui défilent devant nous à une vitesse extraordinaire."  

De 1981 à 1995, tous les voyages présidentiels de longue distance sont effectués en Concorde. L'accident de Gonesse, le 25 juillet 2000, précipitera la fin du célèbre supersonique. L'avion, qui effectuait un vol à destination de New York, s'écrase moins de deux minutes après son décollage de Roissy, sur un hôtel.

Concorde en quelques chiffres

2.400 km/h (Mach 2,02). C'est la vitesse à laquelle le Concorde transportait ses passagers, ce qui équivaut à un peu plus de deux fois la vitesse du son. Aujourd'hui, la vitesse des appareils utilisés pour transporter des passagers oscille entre 900 et 1.100 km/h. 2 heures, 25 minutes et 59 secondes : c'est le record du vol transatlantique le plus rapide réalisé par un avion civil entre Londres et New York, détenu, aujourd'hui encore, par le Concorde.

16.000 mètres. Cette altitude permettait à l'engin d'atteindre sa vitesse maximale à Mach 2,02. Un avion A380 plane aujourd'hui à 13.000 mètres en moyenne, alors qu'un avion de moindre taille comme l'A320 ne dépasse pas les 11.000 mètresEntre 14 et 17 litres de kérosène consommés pour chaque passager transporté sur 100 km. Il fallait bien un revers à la médaille. À titre comparatif, un Airbus A380 consomme 3,1 litres de kérosène par passager pour 100 kilomètres parcourus.

À lire aussi

Depuis 2003, le supersonique est rentré dans les hangars. Trop bruyant, trop polluant et trop cher. Le projet n'aurait été rentable qu'à partir de 107 modèles vendus. Avec 14 engins vendus, ces chiffres sont loin d'êtres atteints. L'avion au museau pointu reste cependant un concentré d'innovation qui a bénéficié l'ensemble de l'industrie, et a inspiré Airbus l'été dernier : l'entreprise a breveté un modèle pouvant relier Londres à New York en une heure

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/