1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Stephen Hawking, un esprit d'exception dans un corps dévasté
2 min de lecture

Stephen Hawking, un esprit d'exception dans un corps dévasté

PORTRAIT - Atteint de la maladie de Charcot, le physicien de génie s'est éteint ce mercredi 14 mars à l'âge de 76 ans. Dans son fauteuil roulant, le scientifique a écrit sa légende au point de devenir une véritable rock star.

Stephen Hawking était atteint de la maladie de Charcot depuis plus de 55 ans
Stephen Hawking était atteint de la maladie de Charcot depuis plus de 55 ans
Crédit : NEWSCOM/SIPA
Stephen Hawking, un esprit d'exception dans un corps dévasté
02:07
Isabelle Choquet

En 2009, Stephen Hawking avait organisé une petite fête chez lui : champagne au frais, cotillons... Il a attendu, attendu, personne n'est venu. Évidemment, il n'avait pas envoyé les invitations. Enfin, pas encore, car cette fête, il la destinait à des gens venus du futur. Conclusion : les voyages dans le temps n'existent pas, ou alors les gens du futur avaient piscine.

Expérience loufoque d'un génie scientifique devenu une star par la grâce ou la disgrâce d'une maladie dégénérative... Avant cela, Hawking était un petit anglais comme les autres, pas spécialement précoce. Chétif, un peu bègue, mais plein d'assurance et hyper-curieux.

À Oxford, l'étudiant binoclard s'ennuie ferme : il passe ses journées à faire de l'aviron et ses nuits à jouer au bridge. Mais les cartes, il les tient de moins en moins bien. Le diagnostic tombe : maladie de Charcot. On ne lui donne que 2 ou 3 ans à vivre.

Grosse dépression mais gros coup de cœur aussi pour celle qui deviendra sa femme, Jane. Pour elle, et pour leurs trois enfants, il se met enfin à bosser. Et là, son génie explose. Il travaille, en toute simplicité, sur une théorie du tout : le pourquoi et le comment de l'univers.

Un travail sur les trous noirs reconnu mondialement

À lire aussi

Dieu ne joue pas aux dés disait Einstein. Hawking répond : "Non seulement Dieu joue aux dés, mais il les jette parfois là où on ne peut pas les voir". Il perd l'usage de ses membres, puis de sa voix mais son travail sur les trous noirs est mondialement reconnu. C'est un prix Nobel en puissance. Et ce qui va le rendre vraiment célèbre, c'est son livre de vulgarisation intitulé Une brève histoire du temps. Près de 10 millions d'exemplaires vendus, du jamais vu pour un ouvrage scientifique... 

Il faut dire que la couverture est accrocheuse : Hawking lui-même, dans son fauteuil roulant. C'est ce qui va forger sa légende : le mythe de l'intelligence pure, la physique sans le physique, mais avec un sens de l'humour réjouissant. Hawking n'est pas dupe : son image, il la contrôle, et il s'en amuse.

Reçu par le pape et les présidents américains

On le voit ainsi jouer aux cartes avec Newton et Einstein dans un épisode de Star Trek. On entend sa voix synthétique sur des titres de U2 ou des Pink Floyd. L'avorton est une rock star reçue par le pape, par les présidents américains. Il danse en boîte, s'offre un vol en apesanteur à 65 ans... On lui avait donné trois ans, "tout le reste c'est du bonus" disait-il. Dieu joue aux dés, et parfois il triche.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/