1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Norvège : des semences conservées pour remédier au conflit syrien
1 min de lecture

Norvège : des semences conservées pour remédier au conflit syrien

REPLAY - C'est une première : des semences de blé conservées en Arctique vont être envoyées à des chercheurs victimes de la guerre en Syrie.

Un champ de blé (illustration)
Un champ de blé (illustration)
Crédit : Armin Weigel
Norvège : des semences conservées pour remédier au conflit syrien
01:46
Virginie Garin & Loïc Farge

À Alep, en Syrie, il y avait l'une des plus grandes réserves de semences agricoles du Moyen-Orient. C'était un centre de recherche ou des agronomes essayaient de mettre au point de variétés de blé, d'orge et de pois chiches plus résistantes à la sécheresse. Mais tout a été détruit à cause de la guerre. Heureusement, certaines de ces semences avaient été  envoyées en Norvège, pour être protégées dans un coffre-fort de glace.

Il s'agit d'une immense réserve enfouie dans la montagne sur l'archipel du Svalbard. Des graines du monde entier y sont conservées. Il y a plus de 800.000 échantillons qui dorment par -18 degrés. Des graines qui attendent, prêtes à ressortir un jour, au cas où. Ce jour est arrivé.
C'est la première fois que ce coffre-fort va vraiment servir. Des semences qui ont disparu en Syrie vont être renvoyées au Moyen-Orient pour que des agronomes poursuivent leurs recherches, sans doute en Jordanie ou au Liban. Ils vont refaire leur stock, semer ces graines et faire pousser à nouveaux des variétés locales, en essayant de les adapter au réchauffement du climat. C'est un enjeu de paix dans cette région du monde.

En Syrie, une sécheresse terrible de 2007 à 2010 a fait fuir des campagnes un million de paysans. Ils se sont réfugiés dans les villes. Cela a créé des tensions. Selon des experts des Nations Unies, c'est cette sécheresse qui aurait nourri la révolte et contribué au déclenchement de la guerre.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/