1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Les Ray-Ban Stories arrivent en France : pourquoi Facebook veut vous faire porter des lunettes connectées
5 min de lecture

Les Ray-Ban Stories arrivent en France : pourquoi Facebook veut vous faire porter des lunettes connectées

Facebook a lancé en France ce jeudi 14 avril sa première paire de lunettes connectées, les Ray-Ban Stories, capables de prendre en photo et de filmer ce que voient les yeux de leur propriétaire. Un projet hautement stratégique pour l'entreprise américaine.

Facebook et Ray-Ban lancent des lunettes connectées
Facebook et Ray-Ban lancent des lunettes connectées
Crédit : Facebook/Ray-Ban
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Un lancement sans fanfare ni trompette pour un nouveau produit qui se veut le plus discret possible mais ô combien stratégique. Facebook a lancé en France ce jeudi 14 avril sa première paire de lunettes connectées, les Ray-Ban Stories. Développées avec le célèbre lunetier américain, elles sont vendues 329 euros pièce, soit près de deux fois le prix d'une paire de Ray-Ban ordinaires. 

Contrairement à des binocles classiques, les Ray-Ban Stories dissimulent de nombreux composants technologiques qui en font des "smart glasses", des lunettes intelligentes capables de photographier et filmer ce que voient les yeux de leur propriétaire, mais aussi de diffuser de la musique ou des appels téléphoniques à travers les branches de leurs montures.

Des lunettes dignes d'un James Bond ? Pas du tout, répond Facebook. L'idée est de séduire les personnes qui souhaiteraient partager sur les réseaux sociaux des moments de vie plus authentiques et spontanés, pour donner une nouvelle dimension aux "Stories", les courtes séquences partagées tous les jours par des milliards de personnes sur Instagram et Facebook. Des explications qui n'ont pas forcément convaincu les défenseurs de la vie privée, inquiets du potentiel intrusif de ce nouvel accessoire appelé à investir l'espace public. Car au-delà de nourrir les flux Instagram d'images plus subjectives, ces lunettes sont appelées à devenir des passerelles vers le métavers, le nouveau cap stratégique de Facebook qui pourrait métamorphoser Internet. 

À quoi servent les Ray-Ban Stories ?

Les Ray-Ban Stories sont d'abord des lunettes Ray-Ban, disponibles en plusieurs coloris dans les versions WayFarer ou Meteor, en solaire ou avec des verres de correction. Elles sont dotées de deux caméras 5 Mpx au niveau des yeux pour capturer des photos (2592x1944 pixels) ou des séquences vidéo (1184x1184 pixels à 30 images par seconde) façon GoPro jusqu'à soixante secondes. Elles se synchronisent avec une application compagnon appelée Facebook View, où les images enregistrées peuvent être modifiées et partagées sur les applications sociales habituelles pour smartphone.

À lire aussi


Les Ray-Ban Stories font aussi office d'écouteurs grâce à des haut-parleurs à oreille ouverte intégrés dans les branches des lunettes. Un réseau audio constitué de trois microphones assure la transmission de la voix pour les appels et du son pour l'écoute de podcasts ou de morceaux en streaming. Facebook promet une qualité sonore comparable à celle d'un casque ou d'écouteurs classiques grâce à une technologie de suppression des bruits de fond.

Une simple pression permet de prendre une photo ou filmer
Une simple pression permet de prendre une photo ou filmer
Crédit : Facebook

Les micros sont aussi mis à contribution pour les commande vocales des lunettes qui peuvent être pilotées à la voix pour capturer des images ou envoyer des messages en mode mains-libres. Facebook se dit d'ailleurs convaincu que c'est l'expérience audio qui séduira le plus les utilisateurs à l'usage, et notamment leur utilisation mains-libres, qui constituerait un aperçu de la façon dont les gens interagiront avec le métavers dans les prochaines années.

Nous avons pu essayer les Ray-Ban Stories avant leur lancement. Les premières lunettes connectées de Facebook tiennent globalement leurs promesses, même si les commandes vocales sont assez limitées à ce stade. Les fonctions photo et vidéo sont faciles à prendre en main : un appui court pour une vidéo et un appui prolongé pour une photo. La liaison avec le smartphone est aussi facile à établir pour partager rapidement les séquences capturées. La partie audio est au diapason : le son est suffisamment bon pour pouvoir écouter de la musique ou passer un appel tout en restant réceptif aux bruits environnant. L'autonomie de 7 heures est suffisante pour une utilisation régulière.

Pourquoi c'est un projet stratégique pour Facebook ?

Même si elles ne portent ni le nom ni aucune mention relative à Facebook, les Ray-Ban Stories sont un nouveau produit stratégique pour Meta qui aspire à développer son expérience sur de nouveaux supports pour étendre son influence au-delà de l'Internet 2.0.

Mark Zuckerberg estime que les lunettes sont une étape importante en vue de démocratiser le métavers, la fameuse plateforme virtuelle qui promet de supplanter les smartphones d'ici cinq à dix ans, selon ses promoteurs. L'idée est de permettre aux gens de se connecter de façon plus immersive en se projetant dans des univers virtuels pour discuter, travailler, se divertir et consommer avec un sentiment de présence renforcé par l'utilisation de technologies comme la réalité virtuelle.

Les Ray-Ban Stories ne comportent pas de fonctionnalités de réalité virtuelle et augmentée pour le moment. Ces technologies, qui permettent de surimposer des images ou du texte sur l'environnement qui entoure l'utilisateur, sont pour l'instant réservées aux casques Oculus, propriété de Facebook. Mais ces derniers sont lourds, isolants et fatigants à l'usage, des défauts importants qui freinent leur adoption par le plus grand nombre. 

Les Ray-Ban Stories sont un premier pas pour habituer le public à porter des lunettes intelligentes et utiliser les technologies de Facebook à travers le prisme des yeux sans avoir à toucher l'écran de son téléphone. Un projet sur lequel toutes les marques high-tech se sont cassées les dents jusqu'à présent, de Google à Snapchat en passant par Microsoft ou Amazon. Une passerelle nécessaire pour rendre acceptable le métaversMeta espère d'ailleurs pouvoir lancer en 2024 des modèles plus aboutis dotés de véritables fonctionnalités de réalité augmentée avec des graphismes en 3D.

Ces lunettes-caméras sont-elles une menace pour la vie privée ?

De par leurs caractéristiques et du fait du passif de Facebook en matière d'atteintes à la vie privée, le lancement des Ray-Ban Stories soulève évidemment son lot d'inquiétudes. Comme il est difficile de les distinguer de lunettes de soleil ordinaires, contrairement à de précédentes lunettes connectées au look gadget assumé comme les Spectacles de Snapchat, elles pourraient facilement causer des troubles dans l'espace public si elles venaient à être largement adoptées à l'avenir et que n'importe quel vacancier muni de Ray-Ban se trouve susceptible de filmer son prochain à son insu.

Interrogé à ce sujet, Facebook se dit conscient des enjeux soulevés par son nouveau produit. Le réseau social dit avoir consulté des experts de plusieurs ONG lors du développement du produit et pris certaines dispositions pour lever les doutes qui l'entourent, en bloquant par exemple la possibilité de filmer en direct et au-delà de 60 secondes mais aussi en lançant une campagne de communication visant à sensibiliser le public aux bonnes utilisations des lunettes (demander le consentement des gens, ne pas filmer des mineurs, les éteindre dans certains lieux publics, etc.). 

La firme insiste également sur la présence de capteurs (discrets) qui envoient un signal lumineux lorsque la caméra de l'appareil photo des lunettes s'active pour prévenir les personnes aux alentours. En réalité, nos proches ont souvent été surpris d'apprendre qu'ils pouvaient être filmés ou pris en photo par cet accessoire durant notre test. Si bien qu'il est assez difficile à ce stade de croire que l'utilisation des Ray-Ban Stories ne donnera pas lieu à un certain nombre d'abus.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/