2 min de lecture Propulsé

Le Soleil n'avait jamais été photographié de façon aussi détaillée

Cette image capturée par un télescope du Pacifique montre le Soleil et les bulles de plasma à sa surface sous un jour inédit. Chaque cellule fait à peu près la taille de la France.

>
NSF Inouye Solar Telescope First Light Image Animated (Small Field of View) Crédit Image : NSO/AURA/NSF |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Cela ressemble à un gros plan sur une barre de céréales ou sur une tuile de nougatine. Cet enchevêtrement de cellules ambrées aux faux airs de grains de pop-corn caramélisés traduit en réalité "le plus grand pas dans la capacité de l'humanité à étudier le Soleil depuis l'époque de Galilée". Il s'agit de la surface du Soleil, photographiée pour la toute première fois avec un niveau de précision inédit. 

Cette image est le fruit du télescope solaire terrestre Daniel K. Inouye (DKIST), en construction depuis 2013, dont l'entrée en service est prévue pour l'été 2020. Situé à l'observatoire de Haleakala, une montagne de l'île hawaïenne de Maui, cet instrument hors normes dispose du plus grand miroir du monde pour un télescope solaire, d'une ouverture d'un peu plus de quatre mètres. Il a été allumé le 10 décembre après neuf années de construction.

La résolution des images qu'il capture fait plus du double de celles des meilleurs observatoires actuels. Lorsqu'il sera opérationnel, le télescope sera chargé d'étudier le champ magnétique dans l'atmosphère du Soleil et notamment dans la couronne solaire, la partie que l'on distingue durant une éclipse. Les chercheurs espèrent qu'il pourra contribuer à mieux anticiper les tempêtes solaires qui menacent les communications des satellites et les réseaux électriques. 

Des cellules de plus de 600.000 km²

Les images et les vidéos publiées le 29 janvier par le National Solar Observatory (NSO) ont été enregistrées durant la phase de calibration de l'observatoire. Elles montrent des bulles qui grossissent et montent à la surface de l'astre avant de changer de couleur. Ce sont les cellules du plasma du Soleil, une gigantesque boule de gaz qui bouillonne à une température avoisinant les 6.000°C. Elles témoignent des mouvements violents qui transportent la chaleur de l'intérieur du Soleil à sa surface. Chaque cellule à l'image fait à peu près la taille de la France, soit une superficie de plus de 600.000 km². 

Chaque bulle de plasma à la surface du Soleil fait à peu près la taille de la France
Chaque bulle de plasma à la surface du Soleil fait à peu près la taille de la France Crédit : NSO/AURA/NSF
À lire aussi
Une "Lune bleue" brillera dans le ciel ce samedi 31 octobre. lune
Qu'est-ce que la Lune bleue d'Halloween visible ce samedi 31 octobre ?

Pour parvenir à ce niveau de précision, le télescope a observé le Soleil pendant une dizaine de minutes au total. "Ce sont les images de la surface solaire à la plus haute résolution jamais saisie. Ce que nous imaginions auparavant comme un gros point lumineux (une seule et même structure) se décompose en réalité en de nombreuses structures plus petites", explique Thomas Rimmele, directeur du projet, dans un communiqué. Ces observations ne sont qu'un début. Elles n'ont pas encore de visée scientifique. À terme, l'objectif est de publier le plus gros plan d'une tâche solaire de la plus haute résolution jamais réalisée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Fil Futur
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants