1 min de lecture Espace

La Nasa découvre une barrière invisible qui protège la Terre

VU DANS LA PRESSE - Les scientifiques de la Nasa ont découvert un bouclier protecteur, situé dans la magnétosphère terrestre.

La Terre vue de l'espace (illustration)
La Terre vue de l'espace (illustration) Crédit : AFP / Nasa
Marie Gingault
Marie Gingault

Des scientifiques de la Nasa ont découvert une sorte de bouclier invisible, qui protégerait la Terre des décharges solaires. Située dans la magnétosphère terrestre, cette barrière protectrice semble avoir été amplifiée par l'activité humaine. 

Si l'activité humaine est régulièrement pointée du doigt en raison de son impact néfaste sur la Terre, il semblerait que cette fois-ci, elle ait été positive. C'est du moins ce qu'affirment les scientifiques de la Nasa qui ont fait cette surprenante découverte et qui se sont confiés à la revue scientifique Science Space Reviews. 

Tout cela serait en réalité lié aux ceintures de Van Allen, qui entourent l'équateur magnétique et qui jouent un rôle de bouclier, protégeant la Terre des particules énergétiques du vent solaire, relate Ouest-France. Lors de leurs observations, les scientifiques se sont aperçus qu'une mystérieuse barrière invisible éloignerait les ceintures de Van Allen de leur position initiale. Résultat : les limites internes de ces ceintures sont aujourd'hui plus larges qu'elles ne l'étaient dans les années 60. Leur protection est donc d'autant plus efficace. 

Les VLF ont renforcé l'action du bouclier

Pour les scientifiques de la Nasa, il n'y a pas de doute : cet élargissement est une conséquence directe de l'activité humaine sur la Terre. "Nos observations ont montré que les signaux de radiocommunication de type VLF (Very Low Frequency) ont un impact sur les propriétés de l’environnement de rayonnement à haute énergie autour de la Terre", a indiqué Phil Erickson, de l'observatoire du Massachusetts, à la Science Space Reviews.

À lire aussi
Connecté
WhatsApp change encore son calendrier : que va-t-il se passer à partir du 15 mai ?

La VLF (basse fréquence) est principalement utilisée par les sous-marins pour communiquer entre eux et correspond aux ondes radios comprises entre 3 et 30 kHz. Selon les spécialistes, ce sont ces basses fréquences qui, détournées, ont amélioré la puissance du bouclier qui protège la Terre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace NASA Terre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants