1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. La fusée chinoise va retomber sur Terre dans la nuit de samedi à dimanche
2 min de lecture

La fusée chinoise va retomber sur Terre dans la nuit de samedi à dimanche

Le lanceur lourd utilisé pour mettre en orbite la future station spatiale chinoise doit faire un retour incontrôlé dans l'atmosphère terrestre ce week-end. La chute des débris ne devrait pas faire de dégâts sur Terre.

Le premier étage de la future station spatiale chinoise a été lancé le 29 avril 2021
Le premier étage de la future station spatiale chinoise a été lancé le 29 avril 2021
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Le retour sur Terre de la fusée Longue Marche 5B se précise. Initialement prévue entre le 8 et le 9 mai, la fenêtre de la rentrée atmosphérique de ce lanceur lourd utilisé pour mettre en orbite la future station spatiale du pays asiatique fin avril s'est considérablement réduite ces dernières heures. 

L'appareil file toujours à plus de 20.000 km/h en orbite de la Terre mais il perd progressivement de l'altitude et se rapproche d'heure en heure. Son passage a d'ailleurs été capturé vendredi par un astrophotographe dans le ciel toulousain.

Selon les estimations du ministère de la Défense américain, l'engin devrait pénétrer dans l'atmosphère de notre planète aux alentours d'une heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche. Une prévision qui comporte une importante marge d'erreur de 9 heures. Vendredi, l'Agence spatiale européenne prévoyait une retombée autour de 5 heures du matin.

Ces estimations ne vont pas cesser de s'affiner à mesure que la fusée se rapproche de la Terre. Comme l'expliquait l'expert français Christophe Bonnal à RTL jeudi, "la précision d’une rentrée correspond à 10% du temps restant avant la rentrée. Trois jours avant, vous savez à plus ou moins 7 heures, soit cinq orbites, plus ou moins 200.000 kilomètres. La veille, vous avez une incertitude de 2 heures".

À lire aussi

Seule certitude : la trajectoire de la fusée ne pourra pas l'emmener en dehors d'une bande comprise entre les latitudes 41,5 degrés sud et 41,5 degrés nord. Cela exclue une grande partie de l'Europe centrale, dont une majeure partie de la France, à l'exception du sud des Pyrénées. 

La retombée de cette fusée d'une trentaine de mètres de long et pesant plus de 20 tonnes ne présente pas de risque majeur pour la Terre. Une fois capturée dans l'atmosphère, 90% de sa structure va fondre et seuls quelques composants en titane vont survire et retomber au sol, a priori en mer. Ces débris ont peu de chance de tomber sur des zones habitées qui composent seulement 3% de la planète.

Après plusieurs jours de silences, les autorités chinoises ont indiqué vendredi que "la probabilité de causer des dommages aux activités aériennes ou (aux personnes, constructions et activités) au sol est extrêmement faible". Le risque que les restes du lanceur touchent une zone habité est infime mais pas totalement nul. Des morceaux de fusée ont déjà endommagé des habitations par le passé, comme en Côte d'Ivoire l'an passé ou aux Etats-Unis il y a deux ans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/