1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. iPad Pro : les conclusions des premiers tests d'utilisation
3 min de lecture

iPad Pro : les conclusions des premiers tests d'utilisation

Avant la mise en vente en France de l'iPad Pro vendredi 13 novembre, plusieurs journalistes de la presse spécialisée ont pu tester la nouvelle tablette grand format d'Apple pendant une semaine.

L'iPad Pro a été dévoilé par Apple lors de sa traditionnelle keynote à San Francisco, le 9 septembre 2015
L'iPad Pro a été dévoilé par Apple lors de sa traditionnelle keynote à San Francisco, le 9 septembre 2015
Crédit : Stephen Lam / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Disponible en précommande depuis mercredi, l'iPad Pro débarque dans les Apple Store vendredi 13 novembre. La tablette grand format d'Apple est mise en vente pour un prix débutant à 919 euros avec 32 Go de mémoire, jusqu'à 1.249 euros pour 128 Go. Les accessoires sont vendus en option : le stylet est affiché à 109 euros et le clavier à partir de 179 euros. Plusieurs sites spécialisés ont pu tester la tablette pendant une semaine. Ils livrent leurs premières impressions.

Un écran sans équivalent

D'une manière générale, tous sont emballés par le format et la puissance inédites de ce nouvel iPad. Pour 20Minutes, "l'iPad Pro écrase les autres iPad et rivalise avec les MacBook". Si elle est rend la tablette moins facile à manipuler d'une seule main, la taille de l'écran (12,9 pouces contre moins de 10 pouces pour les iPad classiques) offre une expérience qui "n'a plus rien de commun avec les autres iPad", écrit le journaliste du site du quotidien gratuit. 

"En lecture vidéo, on a l'impression d'être en présence d'un petit téléviseur", s'enthousiasme Le Figaro. La définition de l'écran (2.732 x 2.048 pixels) permet "d'exploiter naturellement la fonction d'écran partagé de l'iPad qui permet de juxtaposer deux applications", ajoute le journaliste du Figaro. "L'écran Retina avec ses 5,6 millions de pixels offre une image de qualité bien contrastée et lumineuse", abonde de son côté TF1

Une tablette taillée pour la productivité et le graphisme

L'iPad Pro bénéficie d'une nouvelle puce A9X 64 bits, développée spécialement pour lui. "La puissance du processeur permet d'exécuter des tâches intensives, comme l'édition de films en 4K", explique Le Figaro. "La réactivité est doublée par rapport à l'iPad Air", précise la journaliste de TF1. Ce gain de puissance permet à la tablette de viser les professions créatives et les professionnels

À lire aussi

"Graphisme, montage vidéo ou composition de musique vont trouver avec le Pro de nouveaux débouchés", écrit 20Minutes, sous le charme de l'Apple Pencil, un stylet capable de détecter plusieurs niveaux de pression, qui "offre une précision incomparable pour les applications artistiques".

L'iPad Pro prend une "toute autre dimension" transformé en mini-PC associé au clavier", continue TF1. Le site américain The Verge note que le clavier n'est pas aussi bon que celui du MacBook quand Yahoo Tech parle d'un "chef d'oeuvre d'origami" car "vous pouvez le plier dans un sens afin de dévoiler le clavier, dans un autre sens pour le transformer en socle pour regarder des vidéos et d'une troisième façon pour qu'il protège l'écran". 

Prêt à remplacer les ordinateurs portables ?

Tim Cook a annoncé récemment dans une interview au Telegraph son ambition de voir l'iPad Pro éclipser les PC portables. Puisque "le MacBook Air est moins bien loti en terme de qualité d'écran et de processeur", 20Minutes se demande si face à l'iPad Pro, "les MacBook restent des alternatives pertinentes". "Au bout de trois jours d'utilisation, je me suis demandé s'il pourrait remplacer mon MacBook. Mais il ne remplace pas encore un laptop", tempère la journaliste de The Verge, car "il n'est pas encore possible de manipuler plus de deux applications en même temps sur le même écran, il n'a pas de trackpad et ne permet pas d'exécuter Final Cut Pro". 

Au rayon des déceptions, les journalistes spécialisés regrettent que les applications ne tirent pas encore parti du grand format de l'écran. "Il ne nous est pas paru possible d'afficher davantage d'icônes sur les menus qui gardent la même configuration que pour l'iPad Air en étant juste davantage espacé", observe TF1. "Un des grands avantages de l'iPad sur les autres tablettes est qu'il y a 850.000 applications optimisées. Mais peu d'entre elles se servent du grand écran de l'iPad Pro", abonde le site américain Re/CodeThe Verge lui reproche également de ne pas intégrer la technologie 3D Touch lancée avec les derniers iPhone.

Quand Microsoft propose "Windows 10, un système d'exploitation de bureau complet" pour sa Surface Pro 4, "l'iPad Pro est toujours piloté par un OS mobile, trop proche d'un iPhone (...) Mais comme la Surface de Microsoft, l'iPad Pro nous montre un futur où un écran unique pourrait être notre ordinateur de tous les jours", résume le Wall Street Journal.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/