1. Accueil
  2. Actu
  3. Sciences et Tech
  4. Google pourrait remplacer les mots de passe par un score de confiance l'an prochain
1 min de lecture

Google pourrait remplacer les mots de passe par un score de confiance l'an prochain

Le géant américain envisage de déployer une nouvelle technologie d'authentification qui ne nécessite ni mot de passe ni lecteur d'empreinte.

Le Nexus 6P de Google a été développé par Huawei
Le Nexus 6P de Google a été développé par Huawei
Crédit : Google
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste

Les mots de passe conventionnels pourraient bientôt appartenir au passé sur les terminaux Android. Google envisage très sérieusement de s'affranchir de cette méthode d'authentification sur les appareils équipés de son système d'exploitation d'ici la fin de l'année, rapporte le site spécialisé américain TechChrunch. Le géant américain souhaite privilégier une nouvelle technologie reposant sur la détection des habitudes des utilisateurs, le Trust Score, ou score de confiance. 

Le Trust Score est la nouvelle invention du projet Abacus, présenté l'an dernier et porté par la division ATAP, issue du rachat de Motorola Mobility par Google il y a quatre ans. L'entreprise californienne a fait un point sur l'avancement du programme la semaine dernière lors de la conférence Google I/O qui réunissait les développeurs de son écosystème applicatif à deux pas de son quartier général de Mountain View. 

Un score de confiance élevé pour les applications sensibles

Développée en partenariat avec une trentaine d'universités américaines, cette technologie synthétise les données de plusieurs systèmes d'authentification pour établir un score de confiance. La géolocalisation, la reconnaissance faciale, la voix ou les frappes sur le clavier sont utilisés pour prendre le pouls de l'environnement de l'utilisateur et évaluer s'il est nécessaire ou non de lui demander un mot de passe.

Un Trust Score élevé rendra permettra de passer outre cette étape. À l'inverse, un faible score de confiance poussera le logiciel à demander un moyen d'authentification supplémentaire. Les développeurs pourront régler eux-même le score de confiance greffé à leur application, de sorte que plus les données traitées sont sensibles, dans le cas d'une application bancaire par exemple, plus le score doit être élevé pour s'affranchir du mot de passe.

À lire aussi

Google souhaite déployer ce système avant 2017. Selon TechCrunch, l'entreprise a déjà développé des interfaces de programmation basées sur ce protocole afin de les faire évaluer par des établissements financiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/