1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Google Maps va proposer des itinéraires "verts" par défaut
1 min de lecture

Google Maps va proposer des itinéraires "verts" par défaut

Le géant Google a annoncé ce mercredi 6 octobre des nouvelles mises à jour pour rendre l'utilisation de ses services plus respectueuse de l'environnement. Par exemple, Google Maps proposera désormais les trajets les moins polluants quand l'heure d'arrivée est similaire.

Le quartier général de Google, en Californie
Le quartier général de Google, en Californie
Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Lison Bourgeois & AFP

Il est désormais possible de suivre un itinéraire "vert" en voiture, lorsque vous utilisez Google Maps. Le groupe a annoncé ce mercredi 6 octobre des mises à jour de plusieurs de ses services. Ainsi, Google Maps proposera désormais, par défaut, les trajets les moins polluants quand l'heure d'arrivée est similaire. 

Habituellement, l'application indique à l'utilisateur l'itinéraire le plus rapide à prendre. Dès aujourd'hui, l'application proposera également le parcours le plus durable. Pour cela, un calcul comparatif sera effectué sur la consommation de carburant. Cela dépendra, entre autres, de la densité du trafic.

Publié en mars 2021, un communiqué du vice-président en charge des produits chez Google Maps, Dane Glasgow, annonçait déjà cette nouveauté : "Prochainement, Google Maps proposera donc par défaut l'itinéraire le moins émetteur de CO2 lorsque cet itinéraire donne sensiblement la même heure d'arrivée que l'itinéraire le plus rapide". 

L'équivalent du retrait de 200.000 voitures des routes

Cette nouvelle fonctionnalité sur Google Maps, déployée d'abord aux États-Unis puis en Europe en 2022, "aura le même impact l'année prochaine que de retirer 200.000 voitures des routes", a assuré le patron du groupe, Sundar Pichai, lors d'une conférence de presse mardi.

À lire aussi

Par ailleurs, c'est Google dans son ensemble qui propose des alternatives écologiques. Ainsi, le moteur de recherche mentionnera ainsi les émissions de CO2 des vols, des hôtels, des services financiers ou des appareils électroniques. Par exemple, pour les voyages en avions, le moteur de recherche mettra en valeur l'impact environnemental d'un siège en première classe qui occupe plus d'espace. 

"Notre but est de rendre les choix écologiques plus faciles

Sundar Pichai, président-directeur général de Google depuis le 10 août 2015.

Google, comme ses voisins de la Silicon Valley, communique régulièrement sur ses investissements pour privilégier les énergies durables et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. L'entreprise défend ainsi une multiplication d'actes écologiques individuels qui permettrait d'importantes transformations pour la planète.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/