1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook lance un outil pour proposer de l'aide via le Safety Check
2 min de lecture

Facebook lance un outil pour proposer de l'aide via le Safety Check

Les utilisateurs de Facebook pourront bientôt demander de l'aide et proposer de prêter main-forte via le "Safety Check" lors d'une catastrophe.

Facebook renforce le Safety Check avec un service d'entraide
Facebook renforce le Safety Check avec un service d'entraide
Crédit : Facebook
Benjamin Hue & AFP

Facebook renforce son dispositif de gestion des situations de crise. Comme annoncé fin 2016, le réseau social le plus utilisé de la planète (1,8 milliard d'utilisateurs au dernier décompte) a mis à jour sa fonction de sécurité "Safety Check" en offrant la possibilité aux utilisateurs de demander de l'aide ou de prêter main forte pendant une catastrophe.

Intitulée "Community Help", cette nouvelle fonction ouvre un forum sur lequel les victimes d'inondations, de tremblements de terre, d'incendies ou tout autre type de catastrophes, peuvent demander de l'aide ou proposer leurs services à la communauté. "En temps de crise, être connecté est plus important que jamais", a expliqué la vice-présidente de Facebook, Naomi Gleit, mercredi 8 février.

Centraliser l'entraide sur Facebook

Facebook a lancé son "Safety Check" en 2014 pour permettre aux membres du réseau social d'indiquer à leur famille ou leurs amis qu'ils sont en sécurité lors d'événements dramatiques. "Community Help" permet maintenant aux membres du réseau de trouver ou d'offrir de l'aide, par exemple de la nourriture, un abri ou un moyen de transport, pendant une crise. Les propositions et les demandes pourront être visualisés par catégorie et par lieu.

Cette nouvelle fonction a été inspirée par les membres de Facebook qui utilisaient le réseau social pour organiser l'aide aux personnes après des catastrophes telles que les inondations à Chennai, en Inde, à la fin 2015. Dans le même esprit, le hashtag #PorteOuverte avait fleuri sur les réseaux sociaux dans la foulée des attaques terroristes de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis et de mars 2016 à Bruxelles. À l'avenir, "Community Help" centralisera au sein d'un espace dédié toutes ces initiatives.

Expérimenté dans une demi-douzaine de pays

À lire aussi

Facebook active son "Safety Check" après avoir reçu des alertes des agences mondiales de signalement de crise et un volume important des messages concernant un incident sur le réseau social. Aussi plébiscité que critiqué, il a beaucoup évolué depuis son lancement. Dans l'hypothèse d'une catastrophe naturelle ou accidentelle, l'outil d'aide communautaire sera également déclenché. Il sera déployé aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Inde et en Arabie Saoudite dans les prochaines semaines avant d'être étendu au reste de la planète si l'expérimentation est concluante.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/