1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. États-Unis : Tiktok sauvé in extremis par un accord avec Oracle et Walmart
3 min de lecture

États-Unis : Tiktok sauvé in extremis par un accord avec Oracle et Walmart

Donald Trump a donné son feu vert à un accord d’Oracle et Walmart concernant les activités de l’application chinoise TikTok sur le sol américain. L’interdiction de télécharger l’application aux États-Unis est donc reportée jusqu’au 27 septembre.

TikTok (illustration)
TikTok (illustration)
Crédit : Lionel Bonaventure / AFP
États-Unis : Tiktok sauvé in extremis par un accord avec Oracle et Walmart
02:58
États-Unis : Tiktok sauvé in extremis par un accord avec Oracle et Walmart
02:58
Martial You - édité par Sarah Ugolini

TitTok et la Maison Blanche ont trouvé un accord. L'application chinoise ne sera pas bannie des États-Unis. Ça n'a l'air de rien mais TikTok, cette application utilisée par les ados du monde entier pour faire des petits films en musique - une sorte de mélange de Twitter, Facebook et Snapchat - a été le feuilleton de l'été et un enjeu géostratégique majeur pour le candidat Donald Trump.
 
Mais pourquoi le président américain voulait-il bannir TikTok des États-Unis ? C'est un enjeu électoral véritable pour lui. Donald Trump a gagné en 2016 grâce à un mur qu'il promettait entre les États-Unis et le Mexique mais la réalité c'est que, pendant son mandat, il a surtout construit un mur entre les États-Unis et la Chine. Et quoi qu'on dise, c'est plutôt un point positif de son bilan.

Avec ses méthodes de gosse mal élevé, sans aucun effort de diplomatie, avec son côté cow-boy qui impose des droits de douane et qui tire avant de négocier, Trump a forcé la Chine à faire des concessions et à accepter de négocier certaines règles commerciales. Il faut dire aussi que les entreprises du monde entier ont diversifié leurs zones de production et le coronavirus va accentuer encore ce mouvement. La main d'oeuvre en Chine est devenue un peu trop chère.

Accord avec Oracle et Walmart, deux symbôles de l'économie américaine

TikTok devait être interdite à minuit hier. Quel accord a été trouvé in extremis ? Comme dans un bon James Bond, la bombe est désamorcée à la dernière seconde. TikTok reste seul maître à bord en Chine, mais elle accepte de faire entrer à hauteur de 20% deux géants américains pour l'exploitation de l'application à l'international. On voit donc arriver Oracle et Walmart chez ByteDance, la maison-mère de TikTok.
 
Oracle et Walmart, ce sont vraiment deux symboles de l'économie américaine, ce qui ne doit pas déplaire à Donald Trump. Oracle, c'est un géant de l'informatique qui avait besoin de se diversifier dans les services et les réseaux sociaux et cela va lui redonner un coup de jeune. Quant à Wallmart, c'est le Carrefour américain, le géant de la grande distribution et l’incarnation du modèle de consommation américain.

Le risque de TikTok aux yeux de Donald Trump, c'était de laisser partir toutes les données des Américains chez les Chinois. Il peut donc dire aux Américains qu'il a sauvegardé leur vie privée en mettant des gardes US. En vérité, la maison-mère de TikTok est déjà possédée à 40% par des fonds américains. Il encadre donc surtout le développement de groupes chinois qui développent leurs applications comme WeChat, TikTok, des groupes comme Huaweï sur la 5G, tout simplement pour protéger ses propres acteurs américains. 

Le plus : les cours de café ont chuté de 11%

À lire aussi

Il faut bien reconnaître que ces applications chinoises sont très efficaces, meilleures parfois que les Américains. Les Chinois ont une image un peu moins écornée sur le respect de la vie privée que les grands groupes américains. On voit bien avec ce match que le bras de fer est sans pitié entre deux blocs : USA et Chine et l'Europe, pour l'instant,  qui attend dans un coin de savoir par qui elle sera mangée.

Mon plus, concerne l'énorme tension sur le marché du café. Un peu comme on l'avait connu avec le pétrole, il y a quelques mois. La récolte d'arabica s'annonce exceptionnelle au Brésil, premier producteur mondial. Et les stocks sont déjà au maximum car la fermeture des bars-restaurants dans le monde entier a fait chuter la demande. Les camions remplis de grains n'arrivent pas à décharger et les cours ont chuté de 11% la semaine dernière. On verra si ça nous fait l'espresso moins cher dans les prochains mois.

La note : 15/20 à Airbus

Le patron de l'avionneur Airbus a donné le calendrier du prochain avion à hydrogène. Il devrait tenir le calendrier fixé par le gouvernement et sortir un premier appareil de 200 places d'ici 2035.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/