1 min de lecture Connecté

Les États-Unis interdisent les applications chinoises TikTok et WeChat

Le gouvernement américain a décidé d’interdire le téléchargement des applications chinoises TikTok et WeChat, dès dimanche 20 septembre, pour des raisons de "sécurité nationale".

TikTok (illustration)
TikTok (illustration) Crédit : Lionel Bonaventure / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Dès dimanche 20 septembre, il ne sera plus possible de télécharger les applications chinoises TikTok et WeChat sur le sol américain, a annoncé, vendredi 18 septembre, le département du Commerce américain. Pour justifier cette mesure, le gouvernement des États-Unis a évoqué des menaces à la "sécurité nationale".

D’après le ministère, le Parti communiste chinois "a démontré qu'il avait les moyens et l'intention d'utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des États-Unis". Si le département du Commerce américain reconnaît que "les menaces posées par WeChat et TikTok" ne sont pas identiques, il estime qu’elles "sont similaires". "Chacune collecte d'importantes quantités de données auprès des utilisateurs", a-t-il déclaré dans un communiqué. 

Ravivant de grandes tensions entre les deux puissances économiques, le président Donald Trump avait accusé TikTok (détenue par le groupe Bytedance) d'espionnage pour le compte des autorités chinoises. Il avait alors exigé par décret la vente de ses activités américaines d'ici le 20 septembre, sous peine d'interdiction dans le pays.

Un sursis jusqu’au 12 novembre

Les entreprises américaines Microsoft et Walmart avaient formulé une offre de rachat des activités américaines de TikTok. Toutefois, le groupe Bytedance l'a refusée dimanche dernier. Un autre accord avec le groupe californien de logiciels Oracle prévoyait d’élaborer un partenariat technologique "de confiance" avec l'application chinoise, mais aucun détail n’a été dévoilé. 

À lire aussi
Rassemblement devant le collège de Conflans terrorisme
Assassinat de Samuel Paty : pourquoi il est facile d'accuser les réseaux sociaux

TikTok a toutefois un sursis : elle a jusqu’au 12 novembre "pour résoudre les problèmes de sécurité nationale". En cas de succès, "les interdictions pourraient être levées le cas échéant", a indiqué le département du Commerce dans son communiqué.

L'application TikTok est très populaire chez les jeunes et permet de produire de courtes vidéos, alors que WeChat est une plateforme de messagerie, très utilisée en Chine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Application Réseaux sociaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants