2 min de lecture Espace

Des scientifiques ont découvert des ondes radio en provenance d'une autre galaxie

Dans le cadre d'un projet de traçage d'ondes radio spatiales, les chercheurs ont découvert que certaines de ces ondes radio étaient très répétitives et provenaient de galaxies très éloignées.

Photo de la Nébuleuse de la Tarantule, prise par l'European Southern Laboratory
Photo de la Nébuleuse de la Tarantule, prise par l'European Southern Laboratory Crédit : EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

À l'origine, le projet Breakthrough Initiative, soutenu par le milliardaire Yuri Milner, le conseiller scientifique Kip Thorne, la veuve de Carl Sagan, Ann Druyan, et le célèbre physicien et cosmologiste Stephen Hawking, a pour objectif de "téléphoner aux extra-terrestres", autrement dit, d'écouter des signaux radio venus d'éventuelles civilisations extraterrestres. 

Avec l'aide des télescopes de Green Bank (Virginie, États-Unis) et de Parles (Australie), le programme étudie, dans le domaine radio, une bande spectrale qui concerne pas moins d'un million d'étoiles parmi les plus proches du Soleil. Et il semblerait que les FRB (fast radio burst) ou sursauts radio rapides, ont révélé des choses étonnantes : l'intelligence artificielle en charge de l'analyse des centaines de données liées de ces ondes radio, a détecté des impulsions répétées d'une mystérieuse FRB 121102.

Les FRB sont des impulsions lumineuses d'ondes radio de quelques millisecondes qui proviendraient de galaxies éloignées. La nature de l'objet qui émet ces FRB découverts est encore inconnue. D'après les premières hypothèses de l'équipe de recherche, ils émaneraient d'une galaxie à 3 milliards d'années-lumières de la Terre.

Pour tenter de comprendre ce phénomène, l'équipe d'écoute a observé FRB121102, pendant cinq heures, grâce à l'instrumentation numérique Breakthrough Listen. En combinant 400 To de données, ils ont rapporté un total de 21 FRB, un record pour une même entité.

Des indices de vie extra-terrestre ?

À lire aussi
espace
SpaceX sur le point de lancer le second vol suborbital de sa fusée pour Mars Starship

Les scientifiques savent déjà que les FRB ne sont pas des éléments parasites et sont extragalactiques. La puissance dégagée par ces signaux très courts doit dont être suffisamment forte pour être repérés d'aussi loin. Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer ce phénomène : l'explosion d'étoiles de Planck, d'étoiles à neutrons proches d'un trou noir supermassif, voire des civilisations extraterrestres avancées.

Cette dernière hypothèse semble la plus attirante, mais est la moins crédible, même si les scientifiques ont découvert que 72 autres impulsions avaient échappé à la "vision" des télescopes. Si les données collectées balancent plus vers une explication naturelle de ces FRB, les connaissances de ce phénomène sont encore trop peu approfondies pour en être certains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Découverte scientifique Sciences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants