1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Ce que l'on sait de la panne mondiale de Facebook, Instagram, Whatsapp et Messenger
2 min de lecture

Ce que l'on sait de la panne mondiale de Facebook, Instagram, Whatsapp et Messenger

Lundi, les réseaux sociaux du groupe Facebook ont été affectés par une panne mondiale, "la plus importante jamais observée". Les services ont progressivement repris après sept heures d'interruption.

Le réseau social Facebook (illustration)
Le réseau social Facebook (illustration)
Crédit : AFP
Florise Vaubien & AFP

Une panne sans précédent a affecté plusieurs réseaux et services de messageries. Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger, les deux réseaux sociaux et les deux messageries du géant californien, ont ensuite redémarré progressivement en fin de soirée, lundi 4 octobre. Pour rappel, ses quatre plateformes sont utilisées tous les mois par quelque 3,5 milliards de personnes

"À l'immense communauté de personnes et entreprises dans le monde qui dépendent de nous : nous sommes désolés. Nous travaillons dur à vous redonner accès à nos applis et services et sommes heureux de vous dire qu'ils reviennent en ligne en ce moment", a tweeté l'entreprise lundi à 22h30 (GMT), après sept heures de panne.

Il n'est pas rare que des problèmes techniques ou de cybersécurité paralysent temporairement l'accès à des sites et applications. Pour autant, Downdetector considère que cette panne est "la plus importante jamais observée". Ce site de suivi de ce genre d'incidents a recensé en une heure plus de 5,6 millions de signalements venus du monde entier.

Aucun détail n'a été communiqué sur l'origine de la panne, "des changements de configuration" ont été évoqués par l'entreprise. Par ailleurs, des experts en cybersécurité avaient relevé des signes montrant que les chemins informatiques d'accès aux plateformes de Facebook ont été perturbés

À écouter aussi

"Facebook et d'autres sites affiliés ont disparu d'Internet dans un déluge de mises à jour de BGP", un protocole de routage informatique, a expliqué sur Twitter John-Graham-Cumming, le directeur technologique de la société Cloudflare.

Une double crise pour le groupe

Ce bug géant aurait déjà causé la chute des actions du patron du groupe : d'après un décompte de BloombergMark Zuckerberg aurait perdu plus de 6 milliards de dollars en quelques heures, faisant tomber sa fortune à 121,6 milliards. 

La firme de l'informaticien milliardaire traverse l'une des pires crises sur sa réputation depuis deux semaines. Une ancienne ingénieure, Frances Haugen, a accusé le groupe de choisir "le profit plutôt que la sûreté" de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS dimanche. 

"J'ai vu pas mal de réseaux sociaux, et la situation chez Facebook était sensiblement pire que ce tout ce que j'avais pu voir avant", a-t-elle confié. Cette lanceuse d'alerte sera auditionnée par une commission parlementaire mardi, l'occasion pour les sénateurs de faire valoir leurs nombreux griefs contre le groupe tentaculaire. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/