1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Bientôt des robots pollinisateurs pour remplacer les abeilles
1 min de lecture

Bientôt des robots pollinisateurs pour remplacer les abeilles

Plusieurs projets de robots pollinisateurs sont en projets. Le dernier en date vient de la chaîne d’alimentation américaine Walmart.

Un robot-abeille
Un robot-abeille
Crédit : nsf.gov
Innovations week-end du 18 mars 2018
02:50
Sophie Joussellin

Walmart, la multinationale alimentaire américaine vient d'annoncer, que face à la disparition des abeilles, elle avait déposé un brevet pour utiliser des robots abeilles pour polliniser les récoltes et assurer par la même son approvisionnement en fruits et légumes.

Ces robots abeilles équipés de caméra et de capteurs repéreraient les fleurs, prélèveraient le pollen et le transporteraient. Ils seraient même capables de vérifier que la pollinisation a bien réussi.

Ce robot abeille n'existe pas pour l'instant mais des chercheurs l’Université de Harvard travaillent déjà depuis plusieurs années sur des "Robobees", des robots-abeilles. Ils sont tout petits, pèsent un dixième de gramme, savent voler mais aussi nager et plonger.

Ils pourraient faire de la pollinisation mais ils ne serviraient pas qu'à ça. Ils pourraient explorer des zones dangereuses, transmettre des images grâce à leur mini-caméra ou aussi repérer de pollutions grâce à leurs capteurs.

À lire aussi

Pour les robots pollinisateurs, les japonais sont très avancés. Ils ont trouvé la solution pour transporter le pollen qui est très léger, très volatile. Ils ont bien sûr eux aussi créé leur propre robot abeille, sur lequel ils ont fixé 3 millions de poils de cheval, pour ressembler au corps velu d'une abeille. 

Ensuite ils ont enduit ces poils d'un gel ionique, c'est à dire chargé électriquement, et qui va attirer le pollen, le capturer. Ensuite ils vont le transporter et le déposer sur un autre pistil. Ce gel a en plus la capacité de changer de couleur en fonction de l'environnement dans lequel il se trouve. C'est un sorte de camouflage, les chercheurs japonais craignant que ces robots pollinisateurs soient attaqués par d'autres insectes.

Evidemment, ce n'est pas demain qu'on verra voler ces robots abeilles dans les champs. Il faut évidemment les perfectionner, leur donner plus d'autonomie et leur apprendre à repérer les plantes et les fleurs. Nous avons encore quelques années devant nous.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/