2 min de lecture High-tech

Bientôt des cargos à voile ?

REPLAY - Le navigateur Yves Parlier est à l'origine d'un projet de cargos à voile. Un immense cerf-volant permet de remplacer partiellement la propulsion thermique.

Micro générique Switch 245x300 Innovations week-end Sophie Joussellin
>
INNOVATIONS WE DU 06 12 15 Crédit Image : Maxime Villalonga | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Le projet "Beyond the sea" a été imaginé par le navigateur Yves Parlier. Le principe consiste à tracter des cargos, des porte-containers ou tout simplement des bateaux de pêche avec un cerf-volant géant pour réduire leur consommation en fuel.

Actuellement, 90% du transport de marchandises mondial se fait par voie maritime, il représente la moitié de la consommation d'hydrocarbures au monde et 13% du total des émissions de gaz à effet de serre. Donc si on peut substituer en partie aux énergies fossiles, des énergies vertes, c'est toujours ça de gagner.

Remplacer en partie le moteur

Il n'est pas question de transformer des cargos en gros bateaux à voile. Ces navires garderont quand même leur système de propulsion thermique mais la voile viendra soulager cette propulsion. Ca permettrait de réduire, sur une traversée de l'Atlantique la consommation d'au moins 20%. Ca pourrait être plus en fonction des conditions de navigation, de la force du vent.

Le projet Beyond the seau d'Yves Parlier
Le projet Beyond the seau d'Yves Parlier

La voile est un immense kite, comme pour le kite-surf où on se fait tirer sur une planche à voile. Ce grand cerf-volant est fixé au bateau et le pilotage se fait automatiquement ou manuellement. Ca consiste à orienter le kite en fonction de la vitesse souhaitée et de la force du vent.

À lire aussi
innovation
Prix Business With Attitude 2021 : Maryne Cotty-Eslous, fondatrice de Lucine, lauréate

Avec un kite, la force de traction est plus grande du fait de sa mobilité et on peut arriver à aller 5 fois plus vite. L'avantage du cerf-volant, c'est que lorsqu'on ne l'utilise pas, on le plie, on le range et on l'oublie à la différence de la voile qu'on affale. Mais le mât reste dressé, il y a donc frottement au vent, ce qui peut augmenter la consommation de fuel.

En projet sur un cargo de 350 mètres

Ce kite pourrait être utilisé sur n'importe quel type de navire, sans limite de poids ni de taille. Seul change, la dimension du kite et l'espace nécessaire sur le bateau pour le déployer. Il y a déjà eu des essais sur un chalutier de 90 tonnes, avec un kite de 50m².

Un chalutier tiré par un kite
Un chalutier tiré par un kite

Et il y a un projet en vue, avec l'entreprise CMA CGM, le groupe mondial transport maritime. Ce serait de fixer ce cerf-volant sur un cargo portecontainer de 349 mère de long.Il aurait une surface de 1600 m², 100 mètres sur 16.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
High-tech Innovation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants