1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Après le pass sanitaire, l’UE prépare un portefeuille numérique européen pour l'après-Covid
2 min de lecture

Après le pass sanitaire, l’UE prépare un portefeuille numérique européen pour l'après-Covid

ÉCLAIRAGE - L’Union européenne doit dévoiler mercredi ses plans pour un portefeuille numérique européen permettant aux citoyens du continent d’accéder aux services publics et privés en ligne dans les 27 pays à la faveur d’une identité numérique sécurisée.

Des drapeaux de l’Union européenne flottent devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles le 11 mars 2021.
Des drapeaux de l’Union européenne flottent devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles le 11 mars 2021.
Crédit : ARIS OIKONOMOU / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Alors que le pass sanitaire est sur le point de devenir une norme pour voyager en Europe cet été, l’Union européenne travaille en parallèle sur un projet de portefeuille virtuel pour faciliter les démarches des citoyens européens durant leurs séjours au sein des États membres dans le contexte de l’après-pandémie.

Selon les informations du Financial Times, la Commission européenne dévoilera mercredi 2 juin son projet de portefeuille numérique qui permettra aux citoyens des 27 pays de stocker dans un espace sécurisé des documents officiels, comme le permis de conduire ou la carte d'assurance maladie, mais aussi des moyens de paiements et des signatures numériques, qui seraient reconnus au-delà de leurs frontières initiales avec le même statut juridique que les processus habituels sur papier.

L'utilisation de cet outil, qui pourrait être opérationnel dans environ un an, ne serait pas obligatoire mais fortement encouragée. L’idée est de permettre aux ressortissants européens de se connecter facilement et de façon sécurisée aux sites Internet des gouvernements locaux et de réaliser des démarches en ligne auprès de services publics et privés en utilisant une même identité reconnue au niveau européen.

Pour s'inscrire à la fac, louer une voiture ou ouvrir une compte dans un pays des 27

Une personne désireuse de louer une voiture, par exemple, pourrait utiliser son portefeuille numérique européen pour le faire à distance via une application dédiée qui vérifierait son identité et fournirait une clé électronique lui permettant de retirer le véhicule sans avoir à faire la queue à un guichet à l’aéroport, explique le Financial Times. Le portefeuille virtuel pourrait aussi faciliter les démarches pour l'inscription à une université étrangère, l'ouverture à distance d'un compte bancaire, la création d'une entreprise ou la soumission d'une déclaration d'impôts dans un autre État membre.

À lire aussi

Cette initiative s’inscrit dans le plan de relance à 750 milliards d’euros décidé par l’Union européenne en juillet 2020, dont environ 20% des crédits sont alloués à la souveraineté numérique. Bruxelles espère notamment convertir 100% des services publics au numérique et doter 80% des citoyens européens d’une identité numérique à horizon 2030. L’objectif est notamment de s’affranchir des services des grandes entreprises américaines. 

À l’heure actuelle, seuls 19 pays utilisent des identifiants numériques et tous ne sont pas compatibles les uns avec les autres. Selon les sources du Financial Times, des discussions sont en cours pour établir les normes techniques qui permettront le déploiement de ce portefeuille virtuel. L’accès à l’espace pourrait être protégé par un système de reconnaissance des empreintes digitales ou de reconnaissance faciale et Bruxelles souhaite garantir que les entreprises et les services qui accèderont aux données ne pourront pas les réutiliser à des fins commerciales.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/