2 min de lecture Économie

Apple : l'ogre du numérique devenu champion de la capitalisation boursière

ÉDITO - Apple est devenue la première société américaine à dépasser la barre des 2.000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Sa position monopolistique inquiète de plus en plus les autorités américaines.

Micro générique Switch 245x300 L'Angle Éco
>
Apple : l'ogre du numérique devenu champion de la capitalisation boursière Crédit Image : Josh Edelson / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Benoît Collet

Apple est devenue la première société américaine à valoir plus de 2.000 milliards de dollars en Bourse, le 19 août. Autrement dit, un peu moins que le PIB de la France, mais c’est plus que toutes les richesses produites par l’Espagne, la Russie ou encore le Canada en un an.
  C’est d’autant plus vertigineux que la valeur d’Apple a grimpé à une allure folle ces derniers mois. Pour vous donner une idée, en deux ans, entre août 2018 et aujourd’hui, le poids financier d’Apple a doublé. La période de confinement a profité a de nombreux autres géants du numérique, dont Google, Amazon, Facebook ou Microsoft.  


En réalité ce ne sont plus des géants, ce sont des ogres monstrueux autour d’un immense banquet. Ils ont profité de la crise, du confinement pour étendre encore plus leur emprise sur le monde. Plus les humains confinés consommaient de contenus numériques, plus les ogres du digital s’en nourrissaient.  

Position ultra-dominante

Apple reste l'entreprise qui a le mieux tiré son épingle du jeu, grâce à ses ventes d’iPhone, de services, et parce que ses perspectives d’ici la fin de l’année sont florissantes : nouveaux produits, champ d’action variée, dans la santé avec sa montre connectée, dans la musique, dans tous les divertissements. Et puis, pour les investisseurs, ce qui a compté aussi c’est la dernière annonce en date : Apple a décidé de rendre le prix de ses actions plus abordables.

Cette concentration oligopolistique peut être dangereuse pour l'économie. C’est pour ça que le Congrès américain a récemment convoqué les géants du numérique, pour les forcer à s’expliquer sur leur position ultra-dominante, qui écraserait la concurrence.

La machine à cash

À lire aussi
Fiche de salaire. (photo d'illustration) économie
Le salaire moyen augmente en 2020, comment l'expliquer ?

Certains spécialistes de l’investissement commencent aussi à s’en inquiéter, car aujourd’hui, les cinq géants américains du numérique pèsent proportionnellement plus gros que les entreprises qui avaient provoqué l'explosion de la bulle Internet, il y a 20 ans.

À court terme, a priori tout va bien, il y a peu de risque que cette "bulle de la tech" se dégonfle. Mais à moyen terme, le risque de décrochage financier existe.
Derrière les jolis iPhone, l’ogre Apple reste une redoutable machine à cash, très douée pour jongler avec les avantages fiscaux. Dernier exemple en date, la firme américaine vient d’échapper à une amende de 13 milliards d’euros que voulait lui infliger la Commission européenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Apple Finance
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants