1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Volkswagen : "Les voitures concernées par le trucage en France doivent être retirées du marché", dit Jean-Vincent Placé
1 min de lecture

Volkswagen : "Les voitures concernées par le trucage en France doivent être retirées du marché", dit Jean-Vincent Placé

REPLAY - INVITÉ RTL - Le sénateur propose d'indemniser le propriétaire du véhicule truqué avec la création d'un fonds d'urgence.

Jean-Vincent Placé, Invité de RTL, le 24 septembre 2015
Jean-Vincent Placé, Invité de RTL, le 24 septembre 2015
Crédit : RTL
Volkswagen : "Les voitures concernées par le trucage en France doivent être retirées du marché", dit Jean-Vincent Placé
08:14
Jean-Vincent Placé sur les propos de Cécile Duflot : "C'est pour des petites phrases comme celles-là que j'ai quitté EELV"
00:42
Jean-Vincent Placé : "Emmanuel Macron a un grand mérite... il essaie de réconcilier la gauche et l'entreprise"
00:42
Volkswagen : "Les voitures concernées par le trucage en France doivent être retirées du marché", dit Jean-Vincent Placé
08:17
Marie-Pierre Haddad

L'affaire Volkswagen continue d'éclabousser le secteur l'automobile. Le patron du géant, Martin Winterkorn, a annoncé sa démission après les révélations de trucage à grande échelle de moteurs de voitures du groupe. Face à cette affaire, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, demande au gouvernement "une interdiction du diesel dans l'ensemble du pays d'ici 2025".

Le trucage de Volkswagen pourrait toucher d'autres constructeurs mais pour l'instant, Jean-Vincent Placé assure "ne pas être dans la paranoïa ou dans la théorie du complot (…) J'évite de porter des accusations". En ce qui concerne le contrôle effectué sur les voitures, le sénateur rappelle qu'un organisme existe l'Utac. "Il fait les normes, conseille les gouvernements pour labelliser les diesels et est payé par l'industrie automobile, c'est invraisemblable", dénonce-t-il. 

Le propriétaire doit être indemnisé

Jean-Vincent Placé

Les voitures concernés par le trucage et immatriculées en France "doivent être retirées et le propriétaire doit être indemnisé. Je propose que l'on change la voiture et qu'il puisse y avoir un fonds d'urgence pour aider à la reconversion par rapport au diesel. C'est un sujet de santé environnementale très important". L'ancien membre d'EELV estime qu'il ne faut pas envoyer "un message punitif" aux utilisateurs de véhicule fonctionnant au diesel. "Il faut mettre en place des alternatives de transport en commun, faciliter de façon extrêmement positive une écologie du covoiturage et faire en sorte qu'il y a ait plus de possibilités comme les voitures électriques". 

Jean-Vincent Placé explique être "pour une écologie positive" : afin d'y parvenir, il préconise de "rapprocher le prix du gasoil et du diesel (...) Je crois à l'écologie de la persuasion vis-à-vis de nos concitoyens". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/