1 min de lecture Manifestations

Violences policières : "L'IGPN n'est pas particulièrement laxiste", assure Ferrand sur RTL

LE GRAND JURY - Jérôme Rodrigues, l'un des leaders des "gilets jaunes", a été blessé à l’œil lors de l'acte 11 de la mobilisation. Une enquête de l'IGPN a été ouverte. "C'est l'avantage de la République sur l'anarchie", lance le président de l'Assemblée nationale.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury de Richard Ferrand Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Claire Gaveau

La police à nouveau accusée de violences. Jérôme Rodrigues, l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes", a été blessé à l’œil alors qu'il se trouvait face à des forces de l'ordre samedi 26 janvier. Si une source policière évoque l'utilisation d'une grenade de désencerclement, l'avocat du manifestant assure que la blessure est due à l'usage d'un lanceur de balles de défense. 

Si Richard Ferrand souhaite attendre que les "investigations soient menées" avant de s'exprimer, il rappelle qu'une enquête a été ouverte. "C'est l'avantage de la République sur l'anarchie", lance d'emblée le président de l'Assemblée nationale.

Ce dernier appelle à "ne pas confondre l'usage légitime de la force et la violence". "Les forces de l'ordre agissent dans le respect de la loi et, s'il y a un doute, alors une enquête est diligentée pour vérifier que les choses ont été faites dans les règles", explique-t-il. Et de poursuivre : "Ce ne sont pas les policiers qui jettent des boules de pétanques, qui jettent de l'acide". 

À lire aussi
L'ex-boxeur Christophe Dettinger Gilets jaunes
Christophe Dettinger sur RTL : "Je suis toujours 'gilet jaune' dans mon cœur"

C'est pourquoi Richard Ferrand assure qu'il faut "commencer par la violence des manifestants et ensuite regarder si les réponses apportées ont été adaptées". "Mais aujourd'hui, tout est transparent. Et quand il y a un doute sur tel ou tel agissement, l'IGPN est saisie et je n'ai pas l'impression que ce soit des gens particulièrement laxistes", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Gilets jaunes Richard Ferrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796356246
Violences policières : "L'IGPN n'est pas particulièrement laxiste", assure Ferrand sur RTL
Violences policières : "L'IGPN n'est pas particulièrement laxiste", assure Ferrand sur RTL
LE GRAND JURY - Jérôme Rodrigues, l'un des leaders des "gilets jaunes", a été blessé à l’œil lors de l'acte 11 de la mobilisation. Une enquête de l'IGPN a été ouverte. "C'est l'avantage de la République sur l'anarchie", lance le président de l'Assemblée nationale.
https://www.rtl.fr/actu/politique/violences-policieres-l-igpn-n-est-pas-particulierement-laxiste-assure-ferrand-sur-rtl-7796356246
2019-01-27 13:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F2WcnBH-v1Q-12d9ZdCfiw/330v220-2/online/image/2019/0127/7796356494_richard-ferrand-invite-du-grand-jury-le-27-janvier-2019.JPG