2 min de lecture Présidentielle 2017

VIDÉOS - Macron affirme désormais être "de droite et de gauche"

ÉCLAIRAGE - Lors du lancement d'"En Marche !", Emmanuel Macron vantait le fait de n'être ni à droite, ni à gauche. Désormais, il affirme être à la fois de droite et de gauche.

Emmanuel Macron dans "Quotidien" sur TMC, le 13 mars 2017
Emmanuel Macron dans "Quotidien" sur TMC, le 13 mars 2017 Crédit : Capture d'écran TMC
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Qui est Emmanuel Macron ? Qu'est-ce que le "macronisme" ? À en croire Thierry Mandon, le secrétaire d'État en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, cette notion semble être difficile à définir. Sur RTL, il explique : "Je ne sais pas ce qu'est le 'macronisme'. Plus je regarde les soutiens de la part et d'autre, plus je vois cette horde de gens disparates rejoindre Emmanuel Macron, moins je ne sais ce qu'est le 'macronisme'". 

L'émission Quotidien s'est intéressée au candidat d'"En Marche !" à l'occasion d'une émission spéciale, en compagnie d'Emmanuel Macron, lundi 13 mars. Yann Barthès lui a ainsi demandé de se définir en cochant des cases : "Emmanuel Macron est.... Libéral - libertaire, universaliste, progressiste, ambigu, de droite mais pas réac, de gauche mais pas frondeur, ni de droite ni de gauche, de droite et de gauche". Le candidat va cocher la dernière case. 

"Ni à droite, ni à gauche"

Pourtant, lors du lancement officiel de son mouvement politique, le 6 avril 2016, Emmanuel Macron insiste sur le fait que "les clivages sont devenus obsolètes". Le site Vision-Macron qui classe tous les propos du candidat sur divers sujets, rapporte à plusieurs reprises ses dires sur le clivage gauche-droite. Il cite : "J’ai décidé qu’on allait créer un mouvement politique nouveau. C’est-à-dire un mouvement politique ni à droite, ni à gauche. L’idée de ce mouvement politique c’est une dynamique face aux blocages de la société, c’est essayer d’avancer. Ce mouvement à un nom : En Marche". 

Extrait du discours d'Emmanuel Macron
Extrait du discours d'Emmanuel Macron Crédit : Capture d'écran "Vision-macron.fr"

Prêt à rassembler des électeurs de droite et de gauche

Quelques jours plus tard, il est invité au Journal Télévisé de France 2. Il indique qu'"En Marche !" est "un collectif politique" et revendique vouloir rassembler ceux de droite et de gauche (à partir de 7:52).

>
En Marche : Emmanuel Macron invité du JT de 20h pour son nouveau mouvement politique
À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

Dans Quotidien, l'ancien ministre de l'Économie coche la case "universaliste" parce que "c'est la philosophie des Lumières. Je suis un universaliste parce que je suis un patriote et un patriote c'est quelqu'un qui aime la France dans ce qu'elle a d'ouvert. Par contre je ne suis pas un nationaliste". Il coche ensuite le mot "progressiste". Il explique ce choix en ajoute que "progressiste c'est l'idée de dire 'je crois dans le progrès de gauche, de droite et du centre. C'est la marque de fabrique depuis le début". 

Le candidat à l'élection présidentielle affirme : "Je viens de la gauche et je suis aujourd'hui en train de construire une offre politique qui dépasse ce clivage. Je me retrouve beaucoup plus dans le progressiste et je rassemble des gens de gauche, du centre et de la droite qui veulent travailler ensemble. Je suis progressiste et je suis de droite et de gauche". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants