2 min de lecture Assemblée nationale

VIDÉOS - La grosse colère de la ministre Jacqueline Gourault à l'Assemblée

Les débats ont été électriques cette nuit, autour du projet de loi Asile et immigration. La ministre n'a pas apprécié "les méthodes" des députés Les Républicains.

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur Jacqueline Gourault
La ministre auprès du ministre de l'Intérieur Jacqueline Gourault Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

La projet de loi Asile et immigration provoque des remous à l'Assemblée nationale. Dans la soirée du mercredi 19 avril, les députés LR ont réussi à faire perdre son sang-froid à la ministre auprès du ministre de l'Intérieur (qui porte le texte, ndlr), Jacqueline Gourault. L'incident est survenu aux alentours de minuit. 

Pendant toute la soirée, ces élus, notamment Fabien Di Philippo et Pierre-Henri Dumont, sont revenus à la charge contre le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, relayé ensuite par la ministre Jacqueline Gourault, pour savoir si le gouvernement avait un "plan caché de 40.000 régularisations" de sans-papiers, un chiffre évoqué par un élu de la majorité dans un article du Monde

Une insistance qui a fini par provoquer la colère de Jacqueline Gourault, qui a lancé en fin de séance à l'attention du chef de file des députés Les Républicains : "Monsieur Jacob, vous allez laisser continuer ces méthodes pendant longtemps ? Obliger un ministre à répondre ? Ce sont des méthodes autoritaires qui ne sont pas acceptables en démocratie. Qu'est-ce que c'est que ces méthodes ?", a-t-elle martelé. 

C'est le gouvernement qui est responsable devant le Parlement, pas l'inverse

Christian Jacob
Partager la citation

Christian Jacob n'a pas hésité à lui répondre, affirmant qu'elle "perdait son sang-froid". "C'est le gouvernement qui est responsable devant le Parlement, pas l'inverse", a-t-il répliqué. "Je regrette que la ministre ait décidé délibérément de ne pas répondre à nos questions", a-t-il ajouté. 

À lire aussi
François Ruffin à l'Assemblée nationale. La France insoumise
François Ruffin écope d'une amende après des débats houleux à l'Assemblée

Le coup de sang de la ministre a fait réagir sur les bancs de l'Assemblée. Il a été jugé "déplacé" par la socialiste Laurence Dumont. Même si un ministre "n'a pas à répondre à des injonctions", estime pour sa part un député de la majorité, il a tout de même reconnu que l'ancienne sénatrice avait été "extrêmement maladroite" face à des élus LR "privés de Collomb". 

Il n'y a pas de plan secret de régularisations

Jacqueline Gourault
Partager la citation

Après cet échange très tendu, la ministre est revenue sur la question posée par les députés LR dans une interview donnée au Talk Le Figaro."Il y a toujours des régularisations", mais "il n'y a pas de plan secret de régularisations", a-t-elle affirmé. Sur le nombre de personnes concernées en revanche, Jacqueline Gourault ne s'est pas avancée. "Je ne sais pas. Je ne connais pas le chiffre puisqu'il n'y a pas de plan. Donc on regarde le chiffre en fonction des situations", a-t-elle conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Gouvernement Immigration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants