2 min de lecture Emploi

3 questions pour comprendre les "emplois francs" relancés par le gouvernement

ÉCLAIRAGE - Testé depuis le 1er avril, le dispositif "emplois francs" doit favoriser l'embauche des habitants des quartiers prioritaires. Il s'agit d'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron.

Muriel Pénicaud et Jacques Mézard (illustration)
Muriel Pénicaud et Jacques Mézard (illustration) Crédit : AFP
116690883422487384627
Camille Kaelblen
Journaliste

Deuxième chance pour les "emplois francs". En déplacement à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) le 17 avril, la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard ont officiellement relancé le dispositif des "emplois francs".

Testée depuis le 1er avril 2018, cette mesure figurait dans les promesses de campagne d'Emmanuel Macron. Elle vise à favoriser l'embauche des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Le principe est simple : une aide financière est versée aux entreprises qui embauchent un demandeur d'emploi résidant dans un quartier prioritaire.

La mesure concerne à l'heure actuelle 200 quartiers populaires sélectionnés sur sept territoires français, dont la Seine-Saint-Denis, les métropoles de Lille, Marseille ou Angers.

À lire aussi
Photo prise le 23 octobre 2012 à Paris du logo de l'Assurance Maladie devant un batiment de la Caisse primaire d'Assurance Maladie (CPAM). société
Des séances chez le psychologue bientôt remboursées par la Sécurité sociale ?

Pourquoi créer des "emplois francs" ?

Pour le gouvernement, les "emplois francs" doivent permettre de lutter contre le chômage, très élevé en banlieue et dans les quartiers prioritaires. Selon l'INSEE, celui-ci dépasse les 25% dans les QPV.

En 2018, l'objectif est ainsi de signer entre 12.000 et 15.000 contrats de ce type, et de 30.000 à 50.000 jusqu'à décembre 2019, à la fin de la période test. La mesure devrait ensuite être généralisée dès janvier 2020.

Combien l'entreprise peut-elle gagner ?

Les employeurs qui participeront à ce dispositif pourront bénéficier d'une aide de 15.000 euros maximum sur trois ans (soit 5.000 euros par an) pour une embauche en CDI et de 5.000 euros sur deux ans (2.500 euros par an) pour une embauche en CDD de plus de six mois. Pour financer la mesure, le gouvernement prévoit un budget de 11,7 millions d'euros dans la loi de finances 2018.

Pour profiter de la mesure, l'entreprise doit réunir trois critères. Elle doit embaucher une personne issue d'un des 194 quartiers de France dits "prioritaires". Ceux-ci sont situés à Aubervilliers par exemple, Drancy, Angers ou encore Marseille et Aix-en-Provence.

Elle doit en outre s'engager à faire signer un CDD d'une durée d'au moins six mois, voire un CDI. Enfin, il faut que l'employé en question soit inscrit à Pôle Emploi, sans condition de durée particulière.

Pourquoi l'ancien dispositif n'a-t-il pas fonctionné ?

Le dispositif des "emplois francs" avait déjà été tenté durant le quinquennat de François Hollande, sans grand succès. En cause : des critères trop exigeants. Pour être éligible à la mesure, l'employé devait avoir moins de 30 ans et avoir été inscrit au chômage au moins 12 mois au cours des 18 mois.

Des conditions d'accès tellement difficiles à remplir que quasiment personne ne s'y était essayé. Seulement 250 "emplois francs" avaient ainsi été créés entre 2013 et 2014, alors que l’objectif prévu par le gouvernement était de 10.000 embauches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Muriel Pénicaud Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793051701
3 questions pour comprendre les "emplois francs" relancés par le gouvernement
3 questions pour comprendre les "emplois francs" relancés par le gouvernement
ÉCLAIRAGE - Testé depuis le 1er avril, le dispositif "emplois francs" doit favoriser l'embauche des habitants des quartiers prioritaires. Il s'agit d'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron.
http://www.rtl.fr/actu/politique/3-questions-pour-comprendre-les-emplois-francs-relances-par-le-gouvernement-7793051701
2018-04-17 16:25:26
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FGe22YunWlGawi_cbTNTWw/330v220-2/online/image/2018/0417/7793053695_muriel-penicaud-et-jacques-mezard-illustration.jpg